Capital IdeasTM

Perspectives d’investissement de Capital Group

Categories
Intelligence artificielle
Intelligence artificielle : une option commercialement viable ?
Mark Casey
Gérant de portefeuille d’actions
Drew Macklis
Analyste actions
Julien Gaertner
Analyste d’investissement actions

ChatGPT fait couler beaucoup d’encre sur le potentiel et les risques inhérents à l’intelligence artificielle (IA).


L’IA semble en effet sur le point de transformer radicalement le fonctionnement de nombreux secteurs et entreprises. Néanmoins, en tant qu’investisseurs, il nous incombe d’effectuer une analyse approfondie pour faire la part des choses. Dans cet article, plusieurs gérants de portefeuille et analystes de Capital Group se penchent sur les dernières avancées accomplies dans l’univers de l’IA, en particulier « l’IA générative », et examinent si le stade de la commercialisation est proche.


L’amélioration des moteurs de jeux d’échecs au fil du temps offre à ce sujet un parallèle intéressant, car il démontre à quel point l’ordinateur, médiocre joueur à ses débuts, est aujourd’hui devenu un redoutable adversaire pour les plus grands maîtres. 


Niveau de compétence aux échecs des meilleurs ordinateurs

Au 31 janvier 2023. Sources : Chess.com (2020), SSDF (2022). Le niveau de compétence aux échecs se mesure à l’aide du système de notation Elo, lequel se fonde sur les résultats des parties. Plus la notation d’un joueur est élevée, plus il est probable qu’il remporte une partie. La courbe en bleu illustre l’amélioration constante du niveau de compétence des ordinateurs selon les critères Elo, tandis que les droites grises en pointillés représentent les principaux niveaux de compétence des joueurs humains.

Comparé à l’évolution observée dans le monde des jeux d’échecs, l’IA n’en est peut-être encore qu’à ses débuts, c’est-à-dire à un stade où les ordinateurs sont capables d’éliminer seulement des joueurs moyens ou de rédiger une première ébauche de texte. Le potentiel de l’IA semble toutefois se développer rapidement, et pourrait bientôt franchir un tournant décisif dans l’accélération de son déploiement et de son impact. Grâce au perfectionnement continu des modèles et à des ajustements spécifiques au contexte, l’IA pourrait commencer à stimuler grandement la productivité de l’économie.


Au-delà des secteurs évidents de la technologie et de la « connaissance », l’article cite quelques autres secteurs d’activité susceptibles de bénéficier de l’IA : la logistique, la santé (développement de médicaments et analyse d’imagerie médicale), l’assurance, le pétrole, le gaz (analyse d’images satellites), les services aux collectivités (gestion de la distribution d’électricité et des charges sur les réseaux) ou encore l’agriculture autonome. Face à ce potentiel, les stratégies dédiées à l’IA devraient occuper une place grandissante dans l’analyse des entreprises menée par nos gérants et analystes.



Mark Casey est gérant de portefeuille d’actions, fort de 18 ans d’expérience dans le domaine de l’investissement. Il est titulaire d’un MBA de Harvard et d’une licence obtenue à Yale.    

Drew Macklis est analyste d’investissement actions pour Capital Group, responsable de la recherche sur les semi-conducteurs aux États-Unis et sur les technologies de la mobilité et de l’automobile. Possédant 6 ans d’expérience en matière d’investissement, il a rejoint Capital Group il y a 3 ans. Auparavant, Drew occupait un poste de private equity associate chez Golden Gate Capital.

Julien Gaertner est analyste d’investissement actions chez Capital Group, où il couvre les sociétés technologiques américaines et européennes. Il est titulaire d’une licence de Brown University.


SUR LE MÊME THÈME

Les résultats passés ne préjugent pas des résultats futurs. La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent ne sont pas constants dans le temps, et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer l’intégralité de leur mise initiale. Les informations fournies dans le présent document ne constituent pas une offre de conseil en investissement, en fiscalité ou autre, ni une sollicitation à l’achat ou à la vente de titres.

Les déclarations attribuées à un individu représentent les opinions de ce dernier à la date de leur publication, et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Capital Group ou de ses filiales. Sauf mention contraire, toutes les informations s’entendent à la date indiquée. Certaines données ayant été obtenues de tiers, leur fiabilité n’est pas garantie.