Capital IdeasTM

Perspectives d’investissement de Capital Group

Categories
Marchés émergents
Devises émergentes : un contexte toujours favorable
Jens Sondergaard
Analyste spécialiste des devises

Les stratégies de portage sur les devises émergentessont restées avantageuses cette année, car de nombreux pays émergents (notamment en Amérique latine) proposent des taux d’intérêt élevés, accompagnés d’un risque de politique monétaire relativement limité et de valorisations attrayantes.


Graphique 1 : Les devises au portage élevé sont robustes depuis le début de l’année

Graphique 1 : Les devises au portage élevé sont robustes depuis le début de l’année

Les résultats passés ne préjugent pas des résultats futurs.

Au 11 septembre 2023. KRW : won sud-coréen, MYR : ringgit malaisien, SGD : dollar singapourien, THB : baht thaïlandais, TWD : dollar taïwanais, BRL : réal brésilien, MXN : peso mexicain, IDR : roupie indonésienne, EUR : euro, GBP : livre sterling, JPY : yen japonais, CAD : dollar canadien, COP : peso colombien, NOK : couronne norvégienne, RUB : rouble russe. Source : Macrobond.

Le dynamisme des stratégies de portage semble aujourd’hui s’essouffler alors que les banques centrales des pays émergents ont entamé un cycle de baisse de leurs taux d’intérêt, Ce resserrement du différentiel de taux d’intérêt entre marchés développés et marchés émergents pourrait désavantager les devises émergentes, comme ce fut le cas pour le Chili plus tôt cette année. En outre, l’afflux massif des investisseurs vers les stratégies de portage sur les marchés émergents pourrait amplifier toute inversion de ce positionnement.


Pour autant, les taux réels pourraient rester intéressants compte tenu du niveau élevé des taux d’intérêt dans nombre de pays émergents en ce début de cycle de baisse des taux par les banques centrales. Par ailleurs, bien souvent, les investisseurs sont guidés tant par le différentiel de taux réel que par leur degré d’appétence au risque et par les fondamentaux, deux facteurs que nous étudions plus en détail dans cette analyse.


1. Les opérations de portage, qui portent sur les taux de change/les devises, vont à l’encontre de la théorie de la parité des taux d’intérêt non couverte (PTINC), selon lequel les variations attendues des taux de change devraient être égales à la différence de taux d’intérêt entre les deux devises sur la même période. Si ce n’est pas le cas, en théorie, il est possible de réaliser un résultat exceptionnel grâce aux opérations de portage (ou « carry trade » en anglais), lesquelles consistent à emprunter dans une devise à taux d’intérêt bas pour investir dans une devise assortie d’un taux supérieur.



Jens Søndergaard est analyste de change chez Capital Group. Il possède 15 ans d’expérience dans le secteur de l’investissement et a rejoint Capital Group il y a 8 ans. Il est titulaire d’un doctorat en économie et d’une maîtrise en service diplomatique de l’université de Georgetown. Jens est basé à Londres.


Nos dernières analyses

Restez à l’écoute des perspectives de notre équipe d’investissement.

Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir tous les quinze jours dans votre boîte de réception des idées et des articles d'actualité de l'industrie.

En cliquant sur S'ABONNER, vous confirmez que vous avez lu et que vous acceptez la politique de confidentialité et la clause de non-responsabilité de Capital Group.

Les résultats passés ne préjugent pas des résultats futurs. La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent ne sont pas constants dans le temps, et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer l’intégralité de leur mise initiale. Les informations fournies dans le présent document ne constituent pas une offre de conseil en investissement, en fiscalité ou autre, ni une sollicitation à l’achat ou à la vente de titres.

Les déclarations attribuées à un individu représentent les opinions de ce dernier à la date de leur publication, et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Capital Group ou de ses filiales. Sauf mention contraire, toutes les informations s’entendent à la date indiquée. Certaines données ayant été obtenues de tiers, leur fiabilité n’est pas garantie.