Perspectives 2019 : préparez-vous à une volatilité accrue dans la prochaine année | Capital Group Canada

Points de vue

POINTS DE VUE  |  DÉCEMBRE 2018

Perspectives 2019 : préparez-vous à une volatilité accrue dans la prochaine année

Les investisseurs devraient se préparer à une volatilité accrue au cours de la prochaine année dans un contexte de hausse des taux d’intérêt aux États-Unis, de conflits commerciaux à l’échelle du monde et de ralentissement de la croissance économique mondiale.

Points importants à retenir

  • La hausse des taux d’intérêt aux États-Unis, les conflits commerciaux à l’échelle mondiale et le surendettement alimenteront la volatilité du marché en 2019.
  • Le ralentissement de la croissance économique en Europe et en Chine pèsera vraisemblablement sur les marchés.
  • Les investisseurs ne devraient pas laisser ces difficultés à court terme les faire dévier de leurs projets de placement à long terme.


Après des années de calme relatif sur les marchés financiers, la volatilité les perturbe de nouveau. Les actions et les obligations ont fait face à un concours de circonstances exceptionnel en 2018 lorsque la hausse des taux d’intérêt aux États-Unis, la menace d’une guerre commerciale mondiale et le surendettement se sont réunis pour entraver un marché haussier de longue date. Aux États-Unis et à l’étranger, les investisseurs devraient s’attendre à une volatilité soutenue dans les mois à venir, car ces forts courants vont continuer à agir en 2019.

chart-3-Ts-volatility-916x476-fr_040319

Le resserrement des politiques monétaires à l’échelle mondiale créera plus de turbulences

Quel est le moteur de la volatilité accrue? Il existe de nombreux facteurs, mais parmi ceux ayant la plus forte incidence, on trouve : le resserrement des politiques monétaires, les tensions commerciales et le surendettement. La Réserve fédérale américaine et d’autres banques centrales devraient procéder graduellement à un resserrement en 2019. Le rythme du resserrement pourrait toutefois être plus lent que prévu à cause du ralentissement de la croissance mondiale, de la détérioration des relations commerciales et des délestages massifs sur les marchés qui ont commencé en octobre.

La Réserve fédérale pourrait relever les taux jusqu’à trois fois en 2019, en fonction de la teneur des données économiques et des conditions générales des marchés financiers. De plus, la Banque centrale européenne pourrait enfin mettre fin à des années d’expérimentation avec les taux d’intérêt négatifs, ce qui permettrait aux obligations d’État allemandes de référence à 10 ans de se relever rapidement de leurs niveaux actuels extrêmement bas, qui se situent autour de 0,30 %.

Ces événements se dérouleront à un moment où les dettes des États, des entreprises et des consommateurs augmentent toutes de façon spectaculaire. L’effet de ces hausses se fera sentir plus tard alors que les coûts plus élevés du service de la dette réduisent les dépenses des ménages, des entreprises et des agences gouvernementales. Emprunter lorsque les taux étaient à des niveaux historiquement bas était une chose, mais le contexte actuel est complètement différent.

Simultanément, le commerce international est à l’avant-scène, les États-Unis, la Chine, l’Europe et d’autres pays luttant pour une place dans ce qui émergera peut-être comme un nouvel ordre mondial. Il est important de noter que ces escarmouches commerciales pourraient continuer longtemps, même si certains différends peuvent se régler en un tournemain avec un Tweet de la Maison-Blanche. Il s’agit d’une situation très fluide que nous surveillerons de près tout au long de l’année.

chart-sp-returns-by-pe-916x476_022519

Les investisseurs devraient gérer leurs attentes après des années de rendements boursiers démesurés

Les actions américaines ont connu une hausse remarquable depuis les affres de la crise financière mondiale en 2008-2009. En résumé : il y a peu de chances que cette hausse continue. Même malgré le délestage récent, les valorisations du marché boursier américain sont relativement élevées par rapport à leurs propres données historiques et au reste du monde. Si on se réfère au passé, on constate que lorsque les valorisations augmentent, les rendements futurs ont tendance à baisser.

C’est pour cette raison qu’il est important de ne pas abandonner les actions internationales et les actions des marchés émergents qui sont restées en retrait des actions américaines, mais qui offrent des valorisations considérablement plus basses. Les titres non américains sont en fait offerts « au rabais » par rapport aux titres d’entreprises à peu près équivalentes basées aux États-Unis – qu’il s’agisse d’Apple comparativement à Samsung, d’Airbus comparativement à Boeing, d’ExxonMobil comparativement à Total, ou de tout autre exemple comparable.

chart-valuations_outlook-916x476-fr

Les titres traditionnels axés sur la valeur peuvent représenter une autre source d’occasions pour les investisseurs. Tout comme les titres non américains, ils ont accusé un retard par rapport à l’ensemble du marché au cours des dernières années. Pendant les périodes de baisse du marché, certains secteurs tendent à s’en sortir mieux que d’autres – y compris les secteurs dont les entreprises versent des dividendes importants. Les actions d’entreprises de biens de consommation de base ou de services publics sont des titres classiques versant des dividendes et devraient faire partie d’un portefeuille équilibré et bien diversifié.

chart-sector-scorecard-916x515_CIAM-fr_rev

Il est temps pour les obligations d’apporter de l’équilibre.

Lorsque les actions sont soumises à des pressions, les obligations peuvent vous offrir une stabilité relative, une source de revenus et une diversification en dehors des actions. Bien que cette approche soit toujours judicieuse, elle l’est encore plus lorsque l’économie traverse une fin de cycle. Une façon de procéder est de bonifier votre portefeuille obligataire afin de réduire le risque de crédit.

Les écarts de taux des obligations de sociétés américaines – la différence entre les taux de rendement des titres autres que d’État et des obligations du Trésor – ont été étroits par rapport à leurs valeurs antérieures. Cela signifie que la rémunération obtenue pour assumer le risque de crédit est relativement faible, et que le potentiel de hausse est limité. De plus, presque 50 % des obligations de sociétés de bonne qualité affichent maintenant une notation BBB. À moins que les évaluations ne soient plus favorables, le moment semble mal choisi pour que les investisseurs assument un risque de crédit excessif.

Dans ce contexte, les obligations du Trésor américain de grande qualité semblent plus attrayantes. Pour les investisseurs qui cherchent à diversifier leurs sources de revenus, les titres de créance de bonne qualité des marchés émergents peuvent valoir la peine d’être examinés de plus près.

chart-credit-spreads-916x476-fr_040319
chart-summary-916x417_CIAM




 


Les placements dans un fonds commun de placement peuvent donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres charges. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire.

À moins d’indication contraire, les professionnels en placement qui figurent dans le prospectus ne gèrent pas les fonds communs canadiens de Capital Group.

Les mentions de sociétés ou de titres en particulier, le cas échéant, sont indiquées à titre d’information ou d’exemple seulement et ne doivent pas être interprétées comme étant validées par Capital Group. Les points de vue exprimés sur une société, un titre, une industrie ou un secteur du marché en particulier ne doivent pas être interprétés comme une indication d’intention d’achat ou de vente de tout fonds d’investissement ou de titres détenus de tout fonds d’investissement. Ces points de vue ne doivent pas être considérés comme des conseils de placement ni des recommandations d’achat ou de vente.

Les déclarations attribuées à une personne représentent les opinions de cette personne à la date de publication et ne reflètent pas nécessairement les opinions de Capital Group ou des membres de son groupe. Les présents renseignements visent à mettre en évidence certaines questions. Ils ne doivent pas être considérés comme exhaustifs ou comme constituant des conseils. Les renseignements contenus dans le présent document sont présentés à titre indicatif seulement. Ils ne visent pas à fournir des conseils sur le plan fiscal, juridique ou financier. Nous déclinons toute responsabilité quant aux informations inexactes, périmées ou incomplètes, ainsi qu’à toute décision prise en fonction de ces informations. Les renseignements contenus dans le présent document ont été fournis sans que nous les ayons vérifiés et peuvent être modifiés. Les fonds Capital Group sont offerts au Canada par l’intermédiaire de courtiers inscrits. Veuillez vous adresser à un conseiller financier ou à un conseiller en fiscalité pour en savoir plus sur votre situation personnelle.

Les énoncés prospectifs ne garantissent aucunement les rendements futurs, et les événements et les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs des présentes. Les lecteurs sont encouragés à examiner attentivement ces facteurs et d’autres avant de prendre une quelconque décision de placement, et il leur est vivement conseillé de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs.

L’indice composé S&P 500 (« l’indice ») est un produit de S&P Dow Jones Indices LLC ou des membres de son groupe, dont l’utilisation a été concédée sous licence à Capital Group. Copyright © 2019 S&P Dow Jones Indices LLC, une division de S&P Global, ou des membres de son groupe. Tous droits réservés. La rediffusion ou la reproduction, en partie ou en totalité, sont interdites sans l’autorisation écrite de S&P Dow Jones Indices LLP.

Bloomberg® est une marque de commerce de Bloomberg Finance L.P. (et de ses sociétés affiliées collectivement, « Bloomberg »). Barclays® est une marque de commerce de Barclays Bank Plc (et de ses sociétés affiliées collectivement, « Barclays »), utilisée sous licence. Ni Bloomberg ni Barclays n’approuvent ni n’endossent ce document, ne garantissent l’exactitude ou l’exhaustivité de l’information contenue dans le présent document et, en vertu des mesures prévues par la loi, ne sont responsables de toute blessure ou de tout dommage s’y rapportant.

MSCI n’approuve, ne revoit ou ne produit pas les rapports publiés sur ce site, ne donne aucune garantie explicite ou implicite, ne fait aucune déclaration ni ne peut être tenue responsable quant aux données présentées. Les données de MSCI ne peuvent être redistribuées ni utilisées comme base pour d’autres indices ou produits de placement.

Capital estime que les logiciels et l'information de FactSet sont fiables. Toutefois, Capital ne sera pas tenue responsable des inexactitudes, des renseignements incomplets ou de la mise à jour de l'information par FactSet. Les renseignements fournis dans ce rapport ont pour but de vous fournir un compte rendu approximatif des caractéristiques du fonds à la date indiquée. Cette information n'est pas indicative des décisions d'investissement futures et n'est pas utilisée dans le cadre de notre processus de décision d'investissement.

Les indices ne sont pas gérés et il est impossible d’y investir directement. Les rendements représentent la performance passée et ne garantissent aucunement les rendements futurs; ils ne représentent pas un placement précis.

Toutes les marques de commerce de Capital Group appartiennent à The Capital Group Companies Inc., ou à une société affiliée située au Canada, aux États-Unis ou dans d’autres pays. Tous les autres noms de sociétés mentionnés sont la propriété de leurs sociétés respectives.

Les fonds Capital Group et Gestion d'actifs Capital International (Canada), Inc. font partie de Capital Group, un gestionnaire de placements d’envergure mondiale qui a été créé en 1931 à Los Angeles, en Californie. Les sociétes de Capital Group gèrent des actions par l’intermédiaire de trois groupes de placement. Ces groupes prennent les décisions relatives aux placements et aux votes par procuration de façon indépendante. Des spécialistes des titres à revenu fixe fournissent à l’ensemble de Capital Group des services de recherche et de gestion des placements en titres à revenu fixe; par contre, dans le cas des titres présentant les caractéristiques des actions, ils agissent uniquement pour le compte de l’un des trois groupes de placement en actions.


Les fonds Capital Group sur ce site web sont offerts uniquement aux résidents canadiens.


Points de vue connexes