Capital IdeasTM

Perspectives d’investissement de Capital Group

Categories
Titres à revenu fixe
Obligations : aborder 2024 en 5 thèmes
Pramod Atluri
Gérant de portefeuille obligataire

L’horizon semble s’éclaircir pour les investisseurs obligataires en ce début d’année 2024 grâce au reflux de l’inflation et à l’annonce, par la Réserve fédérale américaine (Fed), de la fin de son cycle historique de resserrements monétaires. Même après le net rebond du marché obligataire observé fin 2023, les taux obligataires restent plus intéressants qu’il y a 10 ans.


La cible d’inflation fixée par la Fed semble désormais atteignable et les taux d’intérêt pourraient redescendre rapidement si la croissance continue de ralentir. Des opportunités apparaissent donc, comme par exemple l’exposition à la duration ou certains positionnements sur la courbe des taux. Toute baisse des taux d’intérêt érodera mécaniquement la rémunération offerte par les placements monétaires, tandis qu’elle stimulera la demande d’obligations – dont les résultats s’en trouveront donc dynamisés.


Inflation à court terme : la cible de la Fed est en vue

Moyenne sur 6 mois, en glissement mensuel (corrigée des variations saisonnières en %)

Inflation à court terme : la cible de la Fed est en vue

Au 22 décembre 2023. Moyenne sur 6 mois annualisée, en glissement mensuel, de l’indice sous-jacent des dépenses de consommation des ménages hors énergie et alimentation (Core PCE) et de certaines de ses composantes. Source : Bureau of Economic Analysis.

Le principal risque pouvant compromettre l’optimisme prévalent pour 2024 serait une reprise de l’inflation, suivie d’un nouveau virage restrictif de la Fed. Cela dit, à l’examen des composantes de l’indice des prix à la consommation (IPC) et de l’indice des dépenses de consommation des ménages (PCE), nos analystes estiment que la tendance au reflux de l’inflation devrait se poursuivre pour au moins 6 à 12 mois. La baisse observée pour la plupart des composantes de ces indices (comme les loyers) devrait, à terme, se répercuter sur les indices eux-mêmes. Ainsi, les tendances d’inflation à très court terme (entre 3 et 6 mois) situent déjà la hausse des prix au niveau de la cible de la Fed (2 %) – ou presque.


Dès lors, les perspectives s’annoncent positives dans l’univers obligataire, estime Pramod Atluri, qui cite quelques thèmes d’investissement attrayants pour 2024.



Pramod Atluri est gérant de portefeuille obligataire chez Capital Group et possède 23 ans d’expérience en matière d’investissement. Il est titulaire d’un MBA de Harvard et d’une licence obtenue à l’Université de Chicago, ainsi que de la certification Chartered Financial Analyst® (CFA).


SUR LE MÊME THÈME

Restez à l’écoute des perspectives de notre équipe d’investissement.

Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir tous les quinze jours dans votre boîte de réception des idées et des articles d'actualité de l'industrie.

En cliquant sur S'ABONNER, vous confirmez que vous avez lu et que vous acceptez la politique de confidentialité et la clause de non-responsabilité de Capital Group.

Les résultats passés ne préjugent pas des résultats futurs. La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent ne sont pas constants dans le temps, et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer l’intégralité de leur mise initiale. Les informations fournies dans le présent document ne constituent pas une offre de conseil en investissement, en fiscalité ou autre, ni une sollicitation à l’achat ou à la vente de titres.

Les déclarations attribuées à un individu représentent les opinions de ce dernier à la date de leur publication, et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Capital Group ou de ses filiales. Sauf mention contraire, toutes les informations s’entendent à la date indiquée. Certaines données ayant été obtenues de tiers, leur fiabilité n’est pas garantie.