Capital IdeasTM

Perspectives d’investissement de Capital Group

Categories
Obligations
Secteur bancaire : un investissement prometteur en 2024 ?
Etrit Vllasalija
Analyste d’investissement obligataire Londres
Michael Habib
Analyste d’investissement obligataire Los Angeles
Franz Lathuillerie
Analyste d’investissement obligataire Singapour

Les fondamentaux au sein du secteur bancaire – hors banques régionales américaines – sont particulièrement bons, du jamais vu depuis des décennies.


Pourtant, la dette bancaire continue de s’échanger avec un spread plus élevé que celui du reste du marché des obligations d’entreprise. Un différentiel qui s’explique notamment par des volumes d’émission importants, des inquiétudes persistantes face à la crise des banques régionales américaines et une incertitude concernant la trajectoire de l’économie. Faut-il considérer ce contexte comme une opportunité ?


Les valorisations des banques affichent actuellement un spread supérieur à celui du segment investment grade

Spreads ajustés de l’option – Comparaison des indices Global Aggregate Corporate – Banking et Global Aggregate Corporate 

Spreads ajustés de l’option – Comparaison des indices Global Aggregate Corporate – Banking et Global Aggregate Corporate

Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. OAS : spread ajusté de l’option. 
Source : Bloomberg. Données au 31 décembre 2023.

Maintenant que les marchés se préparent à une baisse des taux et à un atterrissage en douceur de l’économie piloté par les banques centrales, nombre d’établissements bancaires font en sorte de couvrir le risque de taux d’intérêt pour protéger leurs revenus.


Souvent considérées par le marché comme représentatives du contexte macroéconomique, les banques pourraient tirer parti d’une baisse du risque de récession.


Dans le sillage de la crise des banques régionales américaines, de futurs changements réglementaires pourraient avoir pour effet de maintenir les émissions de dette des banques américaines à un niveau élevé pendant quelques années encore, mais devraient, à terme, renforcer les fonds propres de ces établissements – un point positif pour les investisseurs en obligations. La crise a également incité les banques à se recentrer sur la qualité et l’ancrage de leurs dépôts.


Dans cette analyse, les analystes obligataires de Capital Group les conséquences possibles du contexte macroéconomique pour les banques, l’impact de la crise des banques régionales américaines et les effets des réformes sur le crédit, puis ils mettent en évidence les risques et opportunités pour ce secteur.



Etrit Vllasalija est analyste d’investissement obligataire chez Capital Group, chargé de couvrir les banques européennes investment grade et les sociétés de leasing aéronautique. Il possède 9 ans d’expérience dans le secteur de l’investissement et a rejoint Capital Group il y a 6 ans, tout d’abord comme spécialiste de la recherche. Il a auparavant occupé la fonction d’analyste de recherche actions chez Société Générale. Il est titulaire d’un master de Jönköping International Business School et d’un master de finance de Lund University School of Economics and Management. Etrit est basé à Londres.

Michael Habib est analyste d’investissement obligataire chez Capital Group, chargé de couvrir les banques canadiennes, américaines et australiennes. Il possède 10 ans d’expérience dans le secteur de l’investissement et a rejoint Capital Group il y a 5 ans après avoir occupé la fonction de private equity associate chez Bank of America Merrill Lynch et chez Audax Group. Il est titulaire d’un MBA de l’Université de Chicago et d’une licence avec mention de l’Université Western Ontario. Michael est basé à Los Angeles.

Franz Lathuillerie est analyste d’investissement obligataire chez Capital Group, chargé de couvrir les obligations émises par des acteurs financiers asiatiques. Il possède 21 ans d’expérience dans le secteur de l’investissement et a rejoint Capital Group il y a 5 ans, après avoir occupé la fonction de CFO chez Axa en Thaïlande et en Indonésie. Il est titulaire d’un MBA d’ESSEC Business School et de la certification Chartered Global Management Accountant®. Il est par ailleurs membre de l’Institute of Actuaries. Franz est basé à Singapour.


SUR LE MÊME THÈME

Restez à l’écoute des perspectives de notre équipe d’investissement.

Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir tous les quinze jours dans votre boîte de réception des idées et des articles d'actualité de l'industrie.

En cliquant sur S'ABONNER, vous confirmez que vous avez lu et que vous acceptez la politique de confidentialité et la clause de non-responsabilité de Capital Group.

Les résultats passés ne préjugent pas des résultats futurs. La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent ne sont pas constants dans le temps, et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer l’intégralité de leur mise initiale. Les informations fournies dans le présent document ne constituent pas une offre de conseil en investissement, en fiscalité ou autre, ni une sollicitation à l’achat ou à la vente de titres.

Les déclarations attribuées à un individu représentent les opinions de ce dernier à la date de leur publication, et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Capital Group ou de ses filiales. Sauf mention contraire, toutes les informations s’entendent à la date indiquée. Certaines données ayant été obtenues de tiers, leur fiabilité n’est pas garantie.