Categories
Actions mondiales
Investir au niveau mondial : de nombreux chemins mènent à l’appréciation du capital
Jeremy Burge
Gestionnaire de portefeuille d’actions
Kathrin Forrest
Spécialiste de placements en actions

Réservé à l’usage exclusif des conseillers financiers. Non destiné aux investisseurs.


Les entreprises technologiques américaines à très forte capitalisation qui ont une longueur d’avance en matière d’intelligence artificielle (IA) ont presque à elles seules tiré l’indice S&P 500 vers le haut jusqu’au 31 août de cette année et, par extension, ont fait de même avec l’indice MSCI ACWI. Dans ce contexte de suprématie restreinte du marché, les investisseurs en actions mondiales auraient pu être déçus s’ils n’étaient pas exposés aux titans de la technologie au sud de la frontière et dans les mêmes proportions que l’indice. Mais ces investisseurs peuvent se rassurer en sachant qu’il existe souvent des voies moins visibles vers l’appréciation du capital à long terme qui peuvent être tout aussi gratifiantes, si ce n’est plus. En outre, le fait d’emprunter une autre voie peut offrir une meilleure résistance que la détention d’une poignée d’actions fortement corrélées qui peuvent évoluer aussi rapidement à la hausse qu’à la baisse.


« Il y a plusieurs façons de produire des résultats », déclare Jeremy Burge, gestionnaire de portefeuille du Fonds Capital Group actions mondialesMC (Canada).


À titre d’exemple, les technologies de l’information ont joué un rôle prépondérant dans les résultats à un an de l’indice MSCI All Country World jusqu’au 31 août 2023, avec une contribution de 35,9 %, l’industrie représentant 13,2 % et la finance 12,6 %. En revanche, les résultats du Fonds actions mondiales proviennent d’un ensemble plus équilibré de contributeurs sectoriels, mettant en évidence les opportunités qui existent en dehors des sentiers battus. L’industrie constitue en fait le secteur qui a le plus contribué au fonds avec 19,1 %, suivi par la consommation discrétionnaire avec 16,7 % et les technologies de l’information avec 16,7 %.


Des chemins différents, des résultats différents

Deux graphiques circulaires comparent les secteurs qui contribuent le plus aux résultats sur un an, au 31 août 2023, pour le Fonds actions mondiales et l’indice de référence MSCI ACWI. Les secteurs contribuant le plus aux résultats du Fonds actions mondiales sont classés comme suit : Industrie (19,1 %), consommation discrétionnaire (16,7 %), technologies de l’information (16,7 %), soins de santé (16,0 %), services financiers (11,5 %), matériaux (6,2 %), services de communication (6,1 %), énergie (3,8 %) et produits de première nécessité (2,7 %). Les secteurs qui contribuent le plus aux résultats de l’indice de référence MSCI ACWI sont les suivants : technologies de l’information (35,9 %), industrie (13,2 %), finance (12,6 %), soins de santé (10,1 %), consommation discrétionnaire (8,6 %), services de communication (7,8 %), énergie (5,0 %), matériaux (4,6 %) et produits de première nécessité (3,8 %).

Source : Capital Group.

Pour élargir le champ de vision, le Fonds actions mondiales a emprunté divers chemins au cours de ses plus de 20 ans d’existence, cherchant à obtenir des résultats supérieurs en mettant l’accent sur le long terme. Comme le présente le graphique ci-dessous, l’un des principaux domaines de conviction du fonds depuis sa création le 1er novembre 2002 n’est pas la technologie de l’information, comme certains pourraient s’y attendre, mais la consommation discrétionnaire. Pensez à Lululemon Athletica au Canada, à Adidas en Allemagne, à Home Depot et Amazon aux États-Unis, et à Evolution AB en Suède, un contributeur plus récent.


Le graphique présente les expositions sectorielles historiques du Fonds actions mondiales par rapport à l’indice de référence de 2003 au 30 juin 2023. Sur la période de 20 ans, le fonds a eu une surpondération maximale de 4,2 % et une sous-pondération minimale de 3,1 % par rapport à l’indice dans le secteur des services de communication. Dans le secteur de la consommation discrétionnaire, le fonds a eu une surpondération maximale de 10,6 % et une sous-pondération de -1,2 % par rapport à l’indice. En ce qui concerne les produits de première nécessité, le fonds a eu une surpondération maximale de 0,5 % et une sous-pondération de -4,6 % par rapport à l’indice. Dans le secteur de l’énergie, le fonds a eu une surpondération maximale de 4,9 % et une sous-pondération de -5,8 % par rapport à l’indice. Dans le secteur de la finance, le fonds a eu une surpondération maximale de 2,1 % et une sous-pondération de -12,9 % par rapport à l’indice. Dans le secteur des soins de santé, le fonds a eu une surpondération maximale de 6,2 % et une sous-pondération de -3,3 % par rapport à l’indice. Dans le secteur de l’industrie, le fonds a eu une surpondération maximale de 5,0 % et une sous-pondération de -2,6 % par rapport à l’indice. Dans le domaine des technologies de l’information, le fonds a eu une surpondération maximale de 7,7 % et une sous-pondération de -9,1 % par rapport à l’indice. Dans le domaine des matériaux, le fonds a eu une surpondération maximale de 1,7 % et une sous-pondération de -3,1 % par rapport à l’indice. Dans l’immobilier, le fonds n’a jamais été surpondéré, avec une exposition maximale de -2,0 % et une exposition minimale de -3,2 % par rapport à l’indice. Dans le secteur des services aux collectivités, le fonds n’a jamais été surpondéré, avec une exposition maximale de -0,5 % et une sous-pondération minimale de -3,9 %. La trésorerie et les équivalents de trésorerie ont atteint un maximum de 16,5 %, avec une exposition minimale de 3,3 %.

Source : Capital Group.

Notes : 1. Les biens immobiliers ont été inclus dans les données financières avant octobre 2016. 2. La trésorerie et les équivalents de trésorerie comprennent les placements à court terme. 3. Indice MSCI World de la création au 31 mai 2011, et MSCI ACWI par la suite. Données à la fin de chaque année et au 30 juin 2023 pour la colonne Actuel. Depuis le 30 septembre 2018, le secteur des services de télécommunication a été élargi et renommé services de communication. Certains titres des secteurs des technologies de l’information et de la consommation discrétionnaire ont été reclassés en tant que sociétés de services de communication.

Bien que les trajectoires d’appréciation du capital du Fonds actions mondiales puissent différer de celles de l’indice au fil des ans, la façon dont le fonds détermine sa trajectoire reste inchangée.


« C’est la recherche par entreprise qui éclaire le chemin », explique Kathrin Forrest, spécialiste de placements en actions. L’équipe de recherche du Fonds actions mondiales combine les points de vue de près de 50 analystes et de plusieurs gestionnaires de portefeuille qui apportent des perspectives diverses à chaque entreprise étudiée. Il en résulte un portefeuille très différencié par rapport à l’indice en ce qui concerne les entreprises individuelles et, par conséquent, les expositions sectorielles. 


« L’un des points essentiels est que ce n’est pas seulement le portefeuille qui offre de multiples voies vers le succès, mais aussi les entreprises individuelles », déclare Jeremy Burge, en faisant référence aux forces à l’œuvre qui peuvent aider une entreprise à prospérer dans des environnements différents.


L’innovation au sein des entreprises est l’une de ces forces, et elle a joué un rôle important dans les résultats historiques du Fonds actions mondiales au fil des ans. Yahoo! Le Japon et Motorola ont été parmi les principaux contributeurs du fonds en 2003, tandis que Gilead Sciences a été une valeur clé au début des années 2010. Il convient de noter que l’innovation peut se produire dans n’importe quel secteur du marché, qu’il s’agisse de celui des soins de santé (découverte de médicaments), de l’industrie (automatisation des usines) ou de la finance (technologie financière).


Opportunités


Tout cela nous amène à aujourd’hui. Quelles sont les caractéristiques fondamentales différenciées qui sont importantes aujourd’hui?


« Dans le contexte actuel d’incertitude économique et géopolitique, nous avons positionné le portefeuille de manière à ce qu’il puisse fonctionner dans plusieurs scénarios, y compris une récession mondiale. Nous n’avons pas besoin d’un environnement d’investissement haussier pour obtenir des résultats », déclare Jeremy.


Les caractéristiques individuelles des entreprises visées comprennent de fortes positions concurrentielles, des marchés finaux résistants et des bilans solides qui génèrent des flux de trésorerie disponibles. Les fondamentaux solides à court terme ne sont qu’une partie de l’équation, les résultats supérieurs à long terme restant l’étoile polaire du fonds. 


Croissance structurelle


La croissance structurelle est l’une des principales caractéristiques des positions potentielles du Fonds actions mondiales, et elle peut se produire grâce à l’innovation, à l’évolution des préférences ou à des passerelles politiques ou réglementaires. Les opportunités offertes ici peuvent s’étendre à toutes les régions, à tous les secteurs et à toutes les industries.


La société danoise Novo Nordisk en est un exemple. La société est bien capitalisée, dispose d’importantes liquidités et offre une visibilité à court terme sur les bénéfices, ce qui contribue à la solidité de ses fondations. Tout aussi important, Novo Nordisk dispose d’un fort potentiel de croissance provenant principalement de son portefeuille de produits innovants, dont l’exemple le plus récent est son médicament contre l’obésité, Wegovy. Le médicament amaigrissant de Novo Nordisk a été approuvé lors d’un essai clinique à grande échelle en août, qui a également démontré qu’il réduisait de 20 % le risque d’événements cardiovasculaires graves chez les participants.


Dans le secteur industriel, plusieurs entreprises présentent non seulement des fondamentaux solides, mais aussi des opportunités de croissance structurelle. Le fabricant américain d’engins de chantier Caterpillar détient une forte part de marché, entretient de solides relations avec ses clients grâce à une collaboration sur place et dispose d’un marché des pièces détachées très dynamique. Caterpillar pourrait également bénéficier des opportunités à long terme découlant de la loi américaine sur la réduction de l’inflation (Inflation Reduction Act – IRA). L’un des principaux objectifs de la loi est d’encourager les investissements dans la production nationale d’énergie tout en promouvant les énergies propres. Caterpillar est bien placée pour bénéficier de cette loi, car la société fabrique des équipements lourds nécessaires à l’extraction de métaux tels que le cobalt, le lithium, le cuivre et le nickel, des matériaux utilisés pour soutenir la transition énergétique des combustibles fossiles vers l’électricité et les énergies renouvelables.


Au-delà des évidences 


D’autres opportunités peuvent sembler plus cycliques à première vue, mais peuvent avoir des trajectoires à plus long terme. Il s’agit par exemple d’entreprises de l’industrie aérospatiale (Airbus et Safran) ou du secteur des voyages et des loisirs (Ryanair et Booking Holdings). Il existe également des entreprises peu suivies ou mal comprises, où les changements apportés à l’activité sous-jacente peuvent donner lieu à une évolution différente des bénéfices au fil du temps, comme la société canadienne Fairfax Financial.


« Nous recherchons des opportunités avant que le reste du marché ne les voie », explique Jeremy. 


La capacité et la volonté de restituer des liquidités aux actionnaires de manière significative et durable peuvent également jouer un rôle clé dans l’obtention de résultats favorables. Il s’agit, par exemple, de certaines entreprises sélectionnées dans le secteur de l’énergie, comme Tourmaline Oil, qui verse des dividendes réguliers et a récemment annoncé un programme de rachat d’actions. 


Bien entendu, il convient de noter que les gestionnaires de portefeuille et les analystes du Fonds actions mondiales font preuve de discernement lorsqu’il s’agit de choisir des entreprises, en abordant certaines avec prudence ou en se tenant à l’écart d’autres. Cela s’explique en partie par le fait que les mêmes conditions qui peuvent être favorables à des investissements clés peuvent être défavorables à d’autres. Par exemple, bien que certaines entreprises puissent avoir des modèles d’affaires sous-jacents solides, elles peuvent être confrontées à des vents contraires en raison de forces cycliques et d’une attention accrue portée à la réglementation. Il peut y avoir des gagnants, mais aussi des perdants.


« Il est tout aussi important d’éviter les moins bonnes entreprises que d’investir dans un nombre suffisant de bonnes entreprises », affirme Jeremy.



Jeremy Burge est gestionnaire de portefeuille d’actions et possède 41 ans d’expérience en matière de placement (au 31 décembre 2022). Il est également président de Gestion d’actifs Capital International (Canada), Inc., qui fait partie de Capital Group. Il est titulaire d’un baccalauréat en économie, obtenu avec distinction de l’Université de Nottingham.

Kathrin Forrest est une spécialiste de placements en actions chez Capital Group. Elle possède 18 ans d’expérience dans le domaine et travaille chez Capital Group depuis un an (au 31 décembre 2022). Elle est titulaire d’une maîtrise en économie de la Wayne State University et détient le titre d’analyste financière agréée (CFA).


Les placements dans un fonds commun de placement peuvent donner lieu à des commissions de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres charges. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire.

Les renseignements fournis sont confidentiels et destinés à l’usage exclusif des courtiers inscrits et de leurs représentants. La législation canadienne sur les valeurs mobilières, notamment le Règlement 81-102, en interdit la distribution aux investisseurs, aux investisseurs potentiels ou au grand public. Le présent document ne constitue pas une communication publicitaire, tel que défini par le règlement, et n’a pas été élaboré conformément aux exigences relatives aux communications publicitaires.

À moins d’indication contraire, les professionnels en placement mentionnés ne gèrent pas les fonds communs de placement canadiens de Capital Group.

Les mentions d’entreprises ou de titres en particulier, le cas échéant, sont indiquées à titre d’information ou d’exemple seulement et ne doivent pas être interprétées comme étant validées par Capital Group. Les points de vue exprimés sur une entreprise, un titre, une industrie ou un secteur du marché en particulier ne doivent pas être interprétés comme une indication d’intention d’achat ou de vente d’un fonds d’investissement ou de titres détenus par un fonds d’investissement. Ces points de vue ne doivent pas être considérés comme des conseils de placement ni des recommandations d’achat ou de vente.

Les déclarations attribuées à une personne représentent les opinions de cette personne à la date de publication et ne reflètent pas nécessairement les opinions de Capital Group ou de ses sociétés affiliées. Les présents renseignements visent à mettre en évidence certaines questions. Ils ne doivent pas être considérés comme exhaustifs ni comme constituant des conseils. Les renseignements fournis sont présentés à titre indicatif uniquement et ne visent pas à fournir des conseils sur le plan fiscal, juridique ou financier. Nous déclinons toute responsabilité à l’égard d’informations inexactes, tardives ou incomplètes, ainsi qu’à toute décision prise en fonction de ces informations. Les renseignements contenus dans les présentes ont été fournis sans vérification et peuvent faire l’objet de modifications. Les fonds Capital Group sont offerts au Canada par l’intermédiaire de courtiers inscrits.

Les énoncés prospectifs ne garantissent aucunement les rendements futurs, et les événements et les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs des présentes. Les lecteurs sont encouragés à examiner attentivement ces facteurs et d’autres avant de prendre une quelconque décision de placement, et il leur est vivement conseillé de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs.

L’indice composé S&P 500 (l’« indice ») est un produit de S&P Dow Jones Indices LLC ou des membres de son groupe, dont l’utilisation a été concédée sous licence à Capital Group. © 2023 S&P Dow Jones Indices LLC, une division de S&P Global, ou des membres de son groupe. Tous droits réservés. La redistribution ou la reproduction, en partie ou en totalité, sont interdites sans l’autorisation écrite de S&P Dow Jones Indices LLP.

Source FTSE : London Stock Exchange Group plc et les entreprises du groupe (collectivement, le « groupe LSE »). © Groupe LSE 2023. FTSE Russell est une appellation commerciale de certaines entreprises du groupe LSE. « FTSE® » est une marque de commerce des entreprises membres du groupe LSE concernées, utilisée sous licence par toute autre entreprise membre du groupe LSE. Tous les droits à l’égard des indices FTSE Russell ou de leurs données sont acquis auprès de l’entreprise membre du groupe LSE concernée à qui appartiennent les indices ou les données. Ni le groupe LSE ni ses concédants de licence n’acceptent de responsabilité pour les erreurs ou les omissions dans les indices ou les données, et aucune partie ne peut se fier aux indices ou aux données de la présente communication. Aucune autre publication des données du groupe LSE n’est permise sans le consentement écrit de l’entreprise membre du groupe LSE concernée. Le contenu de la présente communication n’est pas promu, parrainé ou endossé par le groupe LSE. L’indice n’est pas géré et il est impossible d’y investir directement.

BLOOMBERG® est une marque de commerce et une marque de service de Bloomberg Finance L.P. (collectivement dénommée « Bloomberg » avec ses entreprises affiliées). Bloomberg ou ses concédants de licence détiennent tous les droits patrimoniaux sur les indices Bloomberg. Ni Bloomberg ni ses concédants de licence n’approuvent le présent document ni ne garantissent l’exactitude ou l’exhaustivité des renseignements qu’il contient et, dans toute la mesure où cela est permis par la loi, aucune de ces parties ne saurait être tenue responsable des préjudices ou dommages pouvant en découler. Les investisseurs ne peuvent pas investir directement dans un indice.

MSCI n’approuve, ne revoit ou ne produit pas les rapports publiés sur ce site, ne donne aucune garantie explicite ou implicite, ne fait aucune déclaration ni ne peut être tenue responsable quant aux données présentées. Vous ne pouvez ni redistribuer les données de MSCI ni les utiliser comme base pour d’autres indices ou produits de placement.

Capital Group estime que les logiciels et l’information de FactSet sont fiables. Toutefois, Capital Group ne sera pas tenue responsable des inexactitudes, des renseignements incomplets ou de la mise à jour de l’information par FactSet. Les renseignements fournis dans ce rapport ont pour but de vous fournir un compte rendu approximatif des caractéristiques du fonds et du gestionnaire à la date indiquée. Cette information n’est pas indicative des décisions d’investissement futures et n’est pas utilisée dans le cadre de notre processus de décision d’investissement.

Les indices ne sont pas gérés et il est impossible d’y investir directement. Les rendements représentent la performance passée et ne garantissent aucunement les rendements futurs; ils ne représentent pas un placement précis.

Toutes les marques de commerce de Capital Group appartiennent à The Capital Group Companies, Inc., ou à une société affiliée située au Canada, aux États-Unis ou dans d’autres pays. Tous les autres noms de sociétés mentionnés sont la propriété de leurs sociétés respectives.

Les fonds Capital Group et Gestion d'actifs Capital International (Canada), Inc. font partie de Capital Group, un gestionnaire de placements d’envergure mondiale qui a été créé en 1931 à Los Angeles, en Californie. Capital Group gère des actions par l’intermédiaire de trois groupes de placement. Ces groupes prennent des décisions relatives aux placements et aux votes par procuration de façon indépendante. Des professionnels en placements à revenu fixe fournissent à l’ensemble de Capital Group des services de recherche et de gestion des placements en titres à revenu fixe; par contre, dans le cas des titres présentant les caractéristiques des actions, ils agissent uniquement pour le compte de l’un des trois groupes de placement en actions.

Les fonds Capital Group sur ce site Web sont offerts uniquement aux résidents canadiens.