Capital IdeasTM

Perspectives d’investissement de Capital Group

Categories
Titres à revenu fixe
Point d’étape : l’élection présidentielle en Turquie
Robert Burgess
Portfolio Manager

Après deux décennies au pouvoir, le président sortant Recep Tayyip Erdoğan a remporté le second tour de l’élection présidentielle turque.


Étant donné qu’il devrait très probablement poursuivre sa politique économique non conventionnelle, source de risques pour l’inflation et la livre turque, les perspectives demeurent peu engageantes pour les emprunts d’État turques, en monnaie forte comme en monnaie locale.


Les spreads de crédit turcs paraissent relativement étroits

Les spreads de crédit turcs paraissent relativement étroits

Données au 30 mai 2023. GD : Global Diversified. Source : Bloomberg.

D’après Robert Burgess, gérant de portefeuille obligataire chez Capital Group, les tensions croissantes sur les marchés contraindront peut-être la Banque centrale de la République de Turquie (BCRT) à envisager une hausse de ses taux directeurs pour rétablir la stabilité financière, sans toutefois favoriser un retour pérenne à une politique conventionnelle. Le maintien de l’orientation actuelle paraît donc plus plausible, entre politique monétaire ultra-accommodante, dispositions garantissant au gouvernement des financements à des taux préférentiels et visant à limiter la « dollarisation », mise à contribution du secteur public pour absorber le risque de change encouru par le secteur privé, et emprunts extérieurs en soutien à la balance des paiements.    


Si ces mesures ont contribué à soutenir la croissance par la consommation, elles sont également à l’origine de déficits jumeaux (budgétaire et commercial), d’un affaiblissement de la livre turque, d’une chute préoccupante des réserves de change et d’une inflation obstinément élevée (qui dépasse 30 % en moyenne par an depuis 5 ans).



Robert Burgess is a fixed income portfolio manager and research director at Capital Group. As a fixed income investment analyst, he has research responsibility for emerging market debt. He has 31 years of investment industry experience and has been with Capital Group for seven years. Prior to joining Capital, Robert worked as chief economist for emerging markets in Europe, the Middle East, and Africa at Deutsche Bank. Before that, he was an economist at the International Monetary Fund and HM Treasury. He holds a master’s degree in economics from the University of London and a bachelor’s degree in politics and economics from Oxford University. Robert is based in London.


Past results are not a guarantee of future results. The value of investments and income from them can go down as well as up and you may lose some or all of your initial investment. This information is not intended to provide investment, tax or other advice, or to be a solicitation to buy or sell any securities.

Statements attributed to an individual represent the opinions of that individual as of the date published and do not necessarily reflect the opinions of Capital Group or its affiliates. All information is as at the date indicated unless otherwise stated. Some information may have been obtained from third parties, and as such the reliability of that information is not guaranteed.