Fund centre | Capital Group

Capital Group Multi-Sector Income Fund (LUX)

Générer un revenu fiable au travers d’une approche multi-sectorielle

Analyst-Driven %

Data Coverage %

© 2023 Morningstar. Tous droits réservés. 

Fund

Fund Selector

    Share class

    Share Class Selector

      Currency

      Currency Selector

         

        Your selection has changed, please hit "GO" to refresh.

        Please wait. Page is being reloaded...

        Vue d’ensemble

        Résultats

        The information in relation to the index is provided for context and illustration only. The fund is an actively managed UCITS. It is not managed in reference to a benchmark.

        Past results are not a guarantee of future results.

        Cours et dividendes

        Portefeuille

        cgmsilu

        Risques

        Avant d’investir, il convient de tenir compte des facteurs de risque suivants :

        • Le présent document n’a pas vocation à fournir un conseil d’investissement, ni à être considéré comme une recommandation personnalisée.
        • La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent ne sont pas constants dans le temps, et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer l’intégralité de leur mise initiale.
        • Si la devise dans laquelle vous investissez s’apprécie face à celle dans laquelle les investissements sous-jacents du fonds sont réalisés, alors la valeur de votre placement baissera. La couverture du risque de change vise à limiter ce phénomène, rien ne permet de garantir qu’elle sera totalement efficace.
        • Certains portefeuilles peuvent investir dans des instruments dérivés à des fins de placement, de couverture et/ou de gestion efficace du portefeuille.
        • Des risques supplémentaires (ABS/MBS, obligations, contrepartie, produits dérivés, marchés émergents, obligations high yield, liquidité, opérationnel et durabilité) sont associés à ce fond.

         

        Risques liés aux fonds

        Risque lié aux ABS/MBS : le fonds peut investir dans des titres adossés à des créances hypothécaires ou à des actifs. Les emprunteurs sous-jacents de ces actifs titrisés peuvent ne pas être en mesure de rembourser l’intégralité de leur crédit, ce qui peut se traduire par une perte pour le fonds.

        Risque obligataire : la valeur des obligations peut évoluer en fonction du niveau des taux d’intérêt (en général, quand les taux d’intérêt montent, le cours des obligations baisse). Les fonds investis en obligations sont exposés au risque de crédit. La valeur d’une obligation peut reculer, voire devenir nulle en cas de dégradation de la situation financière de son émetteur.

        Risque de contrepartie : d’autres établissements financiers fournissent des services au fonds, tels que la conservation des actifs, ou peuvent servir de contrepartie à des contrats financiers tels que des produits dérivés. Il existe un risque que la contrepartie n’honore pas ses obligations.

        Risque lié aux produits dérivés : un produit dérivé est un instrument financier dont la valeur découle d’un actif sous-jacent, et qui peut être utilisé pour couvrir des expositions existantes ou pour acquérir une exposition. Un produit dérivé peut ne pas produire les résultats attendus, subir des pertes supérieures à son coût et ainsi engendrer des pertes pour le fonds.

        Risque lié aux marchés émergents : les investissements sur les marchés émergents sont généralement plus sensibles à des événements comme l’évolution du contexte économique, politique, budgétaire et juridique des marchés concernés.

        Risque lié aux obligations high yield : les titres de créance moins bien notés ou non notés, parmi lesquels figurent les obligations high yield, peuvent pâtir d’un risque de liquidité, de volatilité, de défaut et/ou de contrepartie.

        Risque de liquidité : dans un environnement de marché tendu, certains titres détenus au sein du fonds peuvent être revendus à une valeur inférieure à leur valeur réelle, voire ne pas trouver de repreneur. L’équipe de gestion peut en conséquence décider de reporter ou de suspendre les rachats de parts du fonds, privant ainsi les investisseurs d’un accès immédiat à leur capital.

        Risque opérationnel : risque de perte découlant de défaillances internes (processus, personnel, systèmes) ou d’événements externes.

        Risque de durabilité : événement ou contexte environnemental, social et de gouvernance pouvant avoir un impact négatif significatif sur la valeur d’un investissement dans le fonds.

        Documentation

        Fund centre | Capital Group

        Données de durabilité

        Déclaration relative aux principales incidences négatives des décisions d’investissement sur les facteurs de durabilité

        Date

        Ces informations sont valables à partir du 15 Décembre 2023.

        Résumé

        Ce Fonds promeut des caractéristiques environnementales ou sociales, mais n’a pas pour objectif l’investissement durable.

        Le Fonds vise à gérer une empreinte carbone (intensité moyenne pondérée) pour ses investissements dans des émetteurs privés généralement inférieure d’au moins 30 % à celle d’une combinaison d’indices composée à 45 % du Bloomberg US Corporate High Yield 2% Issuer Capped Index, 30 % du Bloomberg US Corporate Index, 15 % du JPMorgan EMBI Global Diversified Index, 8 % du Bloomberg Non-Agency CMBS Ex AAA Index, 2 % du Bloomberg ABS Ex AAA Index. Bien que ce Fonds soit géré activement et sans aucune référence à un indice de référence ou contrainte vis-à-vis d’un indice, le Fonds utilise ces indices pour surveiller les émissions de carbone de l’investissement. Le Conseiller en investissement utilise des données relatives à l’empreinte carbone d’un fournisseur tiers pour effectuer un contrôle continu de l’intensité carbone moyenne pondérée (WACI) au niveau du fonds et peut réduire ou éliminer les expositions à certaines sociétés si nécessaire.

        Le Conseiller en investissement évalue et applique un filtrage ESG et basé sur des normes pour mettre en œuvre des exclusions pour les émetteurs privés et souverains, en ce qui concerne certains secteurs tels que les combustibles fossiles et les armes. Afin de soutenir ce filtrage, pour les émetteurs souverains, le Conseiller en investissement s’appuie sur l’utilisation de la recherche exclusive. Le Conseiller en investissement exploite les données d’institutions tierces pour calculer les scores ESG dans l’ensemble de l’univers souverain. Cette évaluation met en évidence des indicateurs liés à la vulnérabilité au changement climatique, aux dimensions du développement humain et aux différentes mesures de gouvernance. Les données de chaque émetteur sont analysées pour calculer les scores de performance ESG souverains composites. Les émetteurs souverains considérés comme des valeurs aberrantes à faible performance sont exclus de l’univers d’investissement du Fonds.

        Pour les émetteurs privés, le Conseiller en investissement s’appuie sur un ou plusieurs fournisseurs tiers qui identifient la participation d’un émetteur dans des activités qui sont incompatibles avec les filtres basés sur des valeurs et des normes ou les revenus qu’il en tire. Dans le cas où les exclusions ne peuvent pas être vérifiées par l’intermédiaire du ou des prestataires tiers, le Conseiller en investissement cherchera à identifier l’implication dans des activités commerciales par le biais de sa propre évaluation.

        La Negative Screening Policy appliquée par le Conseiller en investissement est disponible sur :

        https://www.capitalgroup.com/content/dam/cgc/tenants/eacg/negative-screening-policy.pdf 

        Le Fonds promeut, entre autres caractéristiques, les caractéristiques environnementales et sociales, sous réserve que les entreprises dans lesquelles les investissements sont effectués suivent des pratiques de bonne gouvernance. Les pratiques de bonne gouvernance sont évaluées dans le cadre du processus d’éligibilité du Conseiller en investissement. Ces pratiques sont évaluées par le biais d’un processus de suivi. Le cas échéant, une analyse fondamentale d’une série d’éléments de mesure qui couvrent les pratiques d’audit, la composition du conseil d’administration et la rémunération des dirigeants, entre autres, est également menée.

        Des informations sur les principes de gouvernance d’entreprise de Capital Group sont également disponibles dans ses Procédures et Principes de vote par procuration. La Déclaration de politique ESG fournit des détails supplémentaires sur les opinions de Capital Group sur des questions ESG spécifiques, y compris la conduite éthique, les communications et la gouvernance d’entreprise, disponibles sur :

        https://www.capitalgroup.com/content/dam/cgc/tenants/eacg/esg/files/esg-policy-statement(fr).pdf

        La contrainte carbone du Fonds ne s’applique pas à l’ensemble du portefeuille et ne s’appliquera qu’aux émetteurs privés disposant de données d’émissions carbone (déclarées ou estimées). La Negative Screening Policy ESG de Capital Group s’appliquera à l’ensemble du portefeuille, à l’exception des liquidités et des produits dérivés. L’allocation des actifs prévue fait l’objet d’un suivi continu et d’une évaluation annuelle.

        Pour mesurer la réalisation des caractéristiques environnementales et/ou sociales promues, le Fonds prend en compte les principales incidences négatives (PAI) suivantes sur les facteurs de durabilité :

        - Principale incidence négative 1 sur les émissions de gaz à effet de serre.

        - Principale incidence négative 4 sur l’exposition à des sociétés actives dans le secteur des combustibles fossiles.

        - Principale incidence négative 10 sur les contrevenants au Pacte mondial des Nations unies.

        - Principale incidence négative 14 sur les armes controversées.

        Les exclusions sont essentiellement identifiées par le biais d’un fournisseur tiers, MSCI ESG Business Involvement Screening Research (« MSCI ESG »). Parmi les autres points de données, citons MSCI United Nations Global Compact et MSCI Carbon Footprint Metrics.

        La méthode et les sources relatives aux exclusions et à l’approche d’intégration ESG dans son ensemble ont certaines limites. Lors de l’évaluation des caractéristiques ESG des titres et de la sélection de ces titres, un jugement subjectif au sein du processus d’investissement peut être impliqué. L’empreinte carbone est mesurée par la WACI par rapport à l’indice pertinent. Sont exclus de la détermination de la WACI les liquidités, les produits dérivés, les émetteurs souverains et les produits titrisés.

        Les membres du personnel de conformité, de gestion des risques et d’audit interne de Capital Group effectuent des évaluations périodiques de la conception et de l’efficacité opérationnelle des activités ESG et des contrôles clés de la société. L’établissement d’un dialogue avec les sociétés fait partie intégrante du service de gestion des investissements du Conseiller en investissement aux clients. Cela permet aux sociétés d’engager et de générer un dialogue sur toutes les questions qui pourraient affecter leurs perspectives à long terme, y compris les expositions aux questions de durabilité.

        Le Fonds n’a pas désigné d’indice de référence pour répondre aux caractéristiques environnementales et/ou sociales qu’il promeut.

        Sans objectif d’investissement durable

        Ce Fonds promeut des caractéristiques environnementales ou sociales, mais n’a pas pour objectif l’investissement durable.

        Caractéristiques environnementales ou sociales du produit financier

        Les caractéristiques environnementales et/ou sociales promues par le Fonds sont les suivantes :

        - Le Fonds vise à gérer une empreinte carbone (intensité moyenne pondérée) pour ses investissements dans des émetteurs privés généralement inférieure d’au moins 30 % à celle d’une combinaison d’indices composée à 45 % du Bloomberg US Corporate High Yield 2% Issuer Capped Index, 30 % du Bloomberg US Corporate Index, 15 % du JPMorgan EMBI Global Diversified Index, 8 % du Bloomberg Non-Agency CMBS Ex AAA Index, 2 % du Bloomberg ABS Ex AAA Index. Ceci ne s’appliquera pas aux émetteurs souverains. Pour gérer cette contrainte, le Fonds prend en compte la principale incidence négative 1 sur les émissions de gaz à effet de serre.

        - Le Fonds évalue et applique un filtrage ESG et basé sur des normes pour mettre en œuvre des exclusions pour les émetteurs privés et souverains. Lors de l’application de ces filtres, le Fonds prend en compte la principale incidence négative 4 sur l’exposition à des sociétés actives dans le secteur des combustibles fossiles, la principale incidence négative 10 sur les contrevenants au Pacte mondial des Nations unies et la principale incidence négative 14 sur les armes controversées. Ces principales incidences négatives ne s’appliqueront pas aux émetteurs souverains.

        Le Conseiller en investissement peut sélectionner des investissements dans la mesure où ils ne constituent pas une violation de l’objectif carbone et sont conformes à la Negative Screening Policy.

        Il n’existe pas d’indice de référence désigné en vue d’atteindre les caractéristiques environnementales ou sociales promues par le Fonds.

        Stratégie d’investissement

        Le Fonds vise à gérer une empreinte carbone (intensité moyenne pondérée) pour ses investissements dans des émetteurs privés généralement inférieure d’au moins 30 % à celle d’une combinaison d’indices composée à 45 % du Bloomberg US Corporate High Yield 2% Issuer Capped Index, 30 % du Bloomberg US Corporate Index, 15 % du JPMorgan EMBI Global Diversified Index, 8 % du Bloomberg Non-Agency CMBS Ex AAA Index, 2 % du Bloomberg ABS Ex AAA Index. Ceci ne s’appliquera pas aux émetteurs souverains. Bien que le Fonds soit géré activement et sans aucune référence à un indice de référence ou contrainte vis-à-vis d’un indice, le Fonds utilise ces indices pour surveiller les émissions de carbone de l’investissement. Le Conseiller en investissement utilise des données de tiers pour effectuer un contrôle continu de la WACI au niveau du Fonds et peut réduire ou éliminer les expositions à certaines sociétés si nécessaire.

        Le Conseiller en investissement évalue et applique un filtrage ESG et basé sur des normes pour mettre en œuvre des exclusions pour les émetteurs privés et souverains, en ce qui concerne certains secteurs tels que les combustibles fossiles et les armes.

        Afin de soutenir ce filtrage, pour les émetteurs souverains, le Conseiller en investissement s’appuie sur l’utilisation de la recherche exclusive. Le Conseiller en investissement exploite les données d’institutions tierces pour calculer les scores ESG dans l’ensemble de l’univers souverain. Cette évaluation met en évidence des indicateurs liés à la vulnérabilité au changement climatique, aux dimensions du développement humain et aux différentes mesures de gouvernance. Les données de chaque émetteur sont analysées pour calculer les scores de performance ESG souverains composites. Les émetteurs souverains considérés comme des valeurs aberrantes à faible performance sont exclus de l’univers d’investissement du Fonds.

        Pour les émetteurs privés, le Conseiller en investissement s’appuie sur un ou plusieurs fournisseurs tiers qui identifient la participation d’un émetteur dans des activités qui sont incompatibles avec les filtres basés sur des valeurs et des normes ou les revenus qu’il en tire. Dans le cas où les exclusions ne peuvent pas être vérifiées par l’intermédiaire du ou des prestataires tiers, le Conseiller en investissement cherchera à identifier l’implication dans des activités commerciales par le biais de sa propre évaluation.

        La Negative Screening Policy appliquée par le Conseiller en investissement est disponible sur :

        https://www.capitalgroup.com/content/dam/cgc/tenants/eacg/negative-screening-policy.pdf 

        Le Fonds promeut, entre autres caractéristiques, les caractéristiques environnementales et sociales, sous réserve que les entreprises dans lesquelles les investissements sont effectués suivent des pratiques de bonne gouvernance. Les pratiques de bonne gouvernance sont évaluées dans le cadre du processus d’éligibilité du Conseiller en investissement. Ces pratiques sont évaluées par le biais d’un processus de suivi. Le cas échéant, une analyse fondamentale d’une série d’éléments de mesure qui couvrent les pratiques d’audit, la composition du conseil d’administration et la rémunération des dirigeants, entre autres, est également menée. Le Conseiller en investissement entre également régulièrement en dialogue avec les sociétés à propos des questions de gouvernance d’entreprise et exerce ses droits de vote par procuration pour les entités dans lesquelles le Fonds investit.

        La Déclaration de politique ESG de Capital Group fournit des détails supplémentaires sur les opinions de Capital Group sur des questions ESG spécifiques, y compris la conduite éthique, les communications et la gouvernance d’entreprise. Des informations sur les principes de gouvernance d’entreprise de Capital Group sont disponibles dans ses Procédures et Principes de vote par procuration, ainsi que dans la Déclaration de politique ESG.

        Vous trouverez de plus amples détails dans la Déclaration de politique ESG sur :

        https://www.capitalgroup.com/content/dam/cgc/tenants/eacg/esg/files/esg-policy-statement(fr).pdf

        Proportion d’investissements

        La contrainte carbone du Fonds ne s’applique pas à l’ensemble du portefeuille et ne s’appliquera qu’aux émetteurs privés disposant de données d’émissions carbone (déclarées ou estimées). Les titres souverains, les liquidités et les produits dérivés ne sont pas non plus considérés comme entrant dans le champ d’application de la contrainte carbone.

        La Negative Screening Policy ESG de Capital Group s’appliquera à l’ensemble du portefeuille, à l’exception des liquidités et des produits dérivés.

        L’allocation des actifs prévue fait l’objet d’un suivi continu et d’une évaluation annuelle.

        Contrôle des caractéristiques environnementales ou sociales

        Pour mesurer la réalisation des caractéristiques environnementales et/ou sociales promues, le Fonds prend en compte les principales incidences négatives (PAI) suivantes sur les facteurs de durabilité :

        - Principale incidence négative 1 sur les émissions de gaz à effet de serre.

        - Principale incidence négative 4 sur l’exposition à des sociétés actives dans le secteur des combustibles fossiles.

        - Principale incidence négative 10 sur les contrevenants au Pacte mondial des Nations unies.

        - Principale incidence négative 14 sur les armes controversées.

        Le Fonds applique des règles de restriction d’investissement sur une base pré-négociation dans les systèmes de gestion de portefeuille pour interdire l’investissement dans des sociétés ou des émetteurs sur la base des critères d’exclusion. Le portefeuille est également soumis à des contrôles de conformité post-négociation réguliers/systématiques.

        Afin de soutenir ce filtrage, pour les émetteurs souverains, le Conseiller en investissement s’appuie sur l’utilisation de la recherche exclusive. Le Conseiller en investissement exploite les données d’institutions tierces pour calculer les scores ESG dans l’ensemble de l’univers souverain. Cette évaluation met en évidence des indicateurs liés à la vulnérabilité au changement climatique, aux dimensions du développement humain et aux différentes mesures de gouvernance. Les données de chaque émetteur sont analysées pour calculer les scores de performance ESG souverains composites. Les émetteurs souverains considérés comme des valeurs aberrantes à faible performance sont exclus de l’univers d’investissement du Fonds.  

        Pour les émetteurs privés, le Conseiller en investissement s’appuie sur un ou plusieurs fournisseurs tiers. Cela permet au Conseiller en investissement d’identifier toutes les sociétés cotées en bourse à l’échelle mondiale qui sont incompatibles avec les filtres ESG et basés sur des normes applicables. Le ou les fournisseurs tiers fournissent un profil de l’implication commerciale spécifique de chaque société dans des activités, ou des revenus qu’elle en tire, qui sont incompatibles avec les filtres basés sur des valeurs et des normes appliqués au Fonds.

        Dans le cas où les exclusions ne peuvent pas être vérifiées par l’intermédiaire du ou des prestataires tiers, le Conseiller en investissement cherchera à identifier l’implication dans des activités commerciales par le biais de sa propre évaluation.

        Le Conseiller en investissement peut sélectionner des investissements dans la mesure où ils ne constituent pas une violation de l’objectif carbone et sont conformes à la Negative Screening Policy.

        Veuillez vous référer à la Negative Screening Policy ESG de Capital Group pour plus de détails.

        Un autre objectif du Fonds est de s’assurer que l’empreinte carbone est généralement inférieure d’au moins 30 % à celle des titres inclus dans les indices respectifs. Ceci ne s’appliquera pas aux émetteurs souverains. Les indices sélectionnés sont représentatifs de l’univers d’investissement du Fonds. Le Conseiller en investissement utilise la WACI comme élément de mesure pour calculer l’empreinte carbone du Fonds. Pour calculer la WACI du Fonds, le Conseiller en investissement s’appuie sur un fournisseur de données tiers. Dans le cas où les données sur les émissions de carbone déclarées ne sont pas disponibles pour un émetteur particulier, le fournisseur tiers peut fournir des estimations en utilisant ses propres méthodes. Les émetteurs qui n’ont pas de données sur les émissions de carbone (déclarées ou estimées) sont exclus du calcul WACI. Le Conseiller en investissement évalue en permanence la WACI du portefeuille pour aider le Fonds à rester dans le niveau cible. Le Conseiller en investissement n’a pas l’intention d’exclure automatiquement les émetteurs de carbone plus élevés sur une base individuelle.

        Si le portefeuille risquait de dépasser la cible, les participations seraient ajustées pour augmenter la marge entre l’empreinte carbone du portefeuille et le niveau cible ; l’exposition aux plus grands émetteurs de carbone serait réduite pour une exposition accrue à des émetteurs plus faibles, tout en garantissant le maintien de l’objectif d’investissement du Fonds. Des contrôles de conformité sont en place pour faciliter cette tâche et atténuer le risque de dépassement, par exemple à la suite des mouvements du marché. Les rapports sur l’empreinte carbone utilisent les données MSCI Carbon Footprint Metrics.

        Méthodes

        Le Fonds met en œuvre deux critères ESG contraignants : des filtres basés sur les secteurs et sur les normes, sous forme d’exclusions, et un objectif d’empreinte carbone.

        La classification SFDR est liée au règlement de l’Union européenne et n’est pas équivalente à l’approbation ou à la reconnaissance en tant que Fonds ESG par les régulateurs en Asie-Pacifique.

        Les filtres d’exclusion sont mis en œuvre avant la négociation et l’objectif carbone est géré et contrôlé au niveau du portefeuille global. 

        Les filtres négatifs et l’objectif carbone s’alignent sur les quatre PAI énumérées ci-dessus.

        Sources et traitement des données

        Les exclusions sont essentiellement identifiées par le biais d’un fournisseur tiers, MSCI ESG Business Involvement Screening Research (« MSCI ESG »). Parmi les autres points de données, citons MSCI United Nations Global Compact et MSCI Carbon Footprint Metrics.

        Capital Group examine périodiquement la qualité des performances de nos prestataires de services et mène des activités de surveillance continue et de diligence raisonnable proportionnelles à l’importance des services fournis.

        La Negative Screening Policy du Fonds appliquée est disponible sur :

        https://www.capitalgroup.com/content/dam/cgc/tenants/eacg/negative-screening-policy.pdf 

        Limites aux méthodes et aux données

        La méthode et les sources relatives aux exclusions et à l’approche d’intégration ESG dans son ensemble ont certaines limites. Le Fonds applique des règles de restriction d’investissement sur une base pré-négociation dans les systèmes de gestion de portefeuille pour interdire l’investissement dans des sociétés ou des émetteurs sur la base des critères d’exclusion. Le portefeuille est également soumis à des contrôles de conformité post-négociation réguliers/systématiques. Dans le cas où les exclusions ne peuvent pas être vérifiées par l’intermédiaire du ou des prestataires tiers, le Conseiller en investissement cherchera à identifier l’implication dans des activités commerciales par le biais de sa propre évaluation.

        Lors de l’évaluation des caractéristiques ESG des titres et de la sélection de ces titres, un jugement subjectif au sein du processus d’investissement peut être impliqué.

        L’empreinte carbone est mesurée par la WACI par rapport à l’indice pertinent. La WACI est calculée sur la base de titres pour lesquels cela peut être mesuré, actuellement définis comme ceux émis par des émetteurs privés.  Sont exclus de la détermination de la WACI les liquidités, les produits dérivés, les émetteurs souverains et les produits titrisés.

        Diligence raisonnable

        Les membres du personnel de conformité, de gestion des risques et d’audit interne de Capital Group effectuent des évaluations périodiques de la conception et de l’efficacité opérationnelle des activités ESG et des contrôles clés de la société. Cela inclut le respect des processus et procédures internes, ainsi que du paysage réglementaire dans les juridictions dans lesquelles la société opère. Capital Group rencontre régulièrement les fournisseurs de données tiers pour examiner la qualité des services fournis.

        Politiques d’engagement

        L’établissement d’un dialogue avec les sociétés fait partie intégrante du service de gestion des investissements du Conseiller en investissement aux clients. Les équipes d’investissement de Capital Group rencontrent régulièrement la direction des sociétés, y compris les administrateurs exécutifs et non exécutifs, les présidents et les directeurs financiers. Cela permet aux sociétés d’engager et de générer un dialogue sur toutes les questions qui pourraient affecter leurs perspectives à long terme, y compris les expositions aux questions de durabilité.

        Lorsque les équipes d’investissement de Capital Group identifient un problème important pour la valeur à long terme d’une société ou lorsqu’elles s’inquiètent de la performance ESG relative, les professionnels de l’investissement et les équipes de gouvernance de Capital Group entament le dialogue avec la direction. La compréhension de ces questions, ainsi que la réponse de la direction et les mesures qu’elle prend pour réduire tout risque associé, constituent une partie importante de l’évaluation de Capital Group en matière de qualité de la direction, qui est elle-même un facteur clé dans les décisions de sélection d’actions.

        Indice de référence désigné

        Le Fonds n’a pas désigné d’indice de référence pour répondre aux caractéristiques environnementales et/ou sociales qu’il promeut.

        Avertissements

        Ce document est émis par Capital International Management Company Sàrl (« CIMC »), 37A avenue J.F. Kennedy, L-1855 Luxembourg, sauf indication contraire, et est distribué à titre d’information uniquement. CIMC est réglementée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (« CSSF » – Autorité de tutelle luxembourgeoise) et est une filiale de Capital Group Companies, Inc. (Capital Group).

        Toutes les marques déposées de Capital Group sont la propriété de The Capital Group Companies, Inc. ou d’une société affiliée aux États-Unis, en Australie et dans d’autres pays. Tous les autres noms de sociétés et de produits mentionnés sont des marques commerciales ou des marques déposées de leurs sociétés respectives.

        © 2023 Capital Group. Tous droits réservés.