Categories
Marchés émergents
« Nearshoring » : effet de mode ou tendance de fond ?
Ana Reynal
Analyste d’investissement
Jeff Garcia
Analyste d’investissement actions
Arthur Caye
Gérant de portefeuille
Brad Freer
Gérant de portefeuille

Avec sa main-d’œuvre moins chère et les accords commerciaux qui le lient aux États-Unis, le Mexique est un bénéficiaire évident du « nearshoring », c’est-à-dire de la tendance des entreprises américaines à rapprocher les différents éléments de leurs chaînes de production.


Les investissements directs étrangers ont dépassé en 2022 leur niveau de 2015. Par exemple, Tesla a récemment annoncé la construction d’une « gigafactory » d’une valeur de plus de 5 milliards USD à Monterrey, dans l’État mexicain de Nuevo León, dans le cadre d’une opération de rapprochement de sa production le long de la frontière avec les États-Unis.


Les investissements directs étrangers au Mexique sont au plus haut depuis 2015 (milliards USD)

Les investissements directs étrangers au Mexique sont au plus haut depuis 2015 (milliards USD)

Au 31 décembre 2022. Source : ministère de l’économie mexicain.

La sécurité et l’approvisionnement en électricité sont toutefois des freins potentiels pour les investisseurs souhaitant s’exposer au Mexique.


De retour d’un voyage au Mexique où elle a rencontré plusieurs chefs d’entreprise et responsables élus, une équipe d’analystes, de gérants de portefeuille et d’économistes de Capital Group livre ses réflexions sur le nearshoring, pour déterminer s’il s’agit d’un effet de mode ou d’un réel facteur de soutien structurel pour le Mexique.



Ana Reynal est analyste d’investissement actions chez Capital Group, chargée de couvrir les petites et moyennes capitalisations d’Amérique latine. Elle possède 13 ans d’expérience dans le secteur de l’investissement, et a rejoint Capital Group il y a 2 ans. Ana est basée à Londres

Jeff Garcia est analyste d’investissement actions chez Capital Group, chargé de couvrir les secteurs des biens de consommation essentiels et non essentiels, de la finance, de la santé et des technologies de l’information en Amérique latine, ainsi que les petites et moyennes capitalisations américaines. Il possède 12 ans d’expérience dans le secteur de l’investissement, cumulée intégralement au sein de Capital Group. Jeff est basé à Los Angeles.

Arthur Caye est gérant de portefeuilles actions et de portefeuilles mixtes chez Capital Group. Il est aussi analyste d’investissement actions, chargé de couvrir le secteur bancaire en Amérique latine, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en Afrique. Il possède 29 ans d’expérience dans le secteur de l’investissement, dont 18 ans au sein de Capital Group. Arthur est basé à Genève. 

Brad Freer Gérant de portefeuille, Chris a 28 ans d’expérience dans le domaine de l’investissement. Il est titulaire d’une licence en relations internationales du Connecticut College et de la qualification Chartered Financial Analyst®.


Les résultats passés ne préjugent pas des résultats futurs. La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent ne sont pas constants dans le temps, et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer l’intégralité de leur mise initiale. Les informations fournies dans le présent document ne constituent pas une offre de conseil en investissement, en fiscalité ou autre, ni une sollicitation à l’achat ou à la vente de titres.

Les déclarations attribuées à un individu représentent les opinions de ce dernier à la date de leur publication, et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Capital Group ou de ses filiales. Sauf mention contraire, toutes les informations s’entendent à la date indiquée. Certaines données ayant été obtenues de tiers, leur fiabilité n’est pas garantie.

Capital Group gère des actions par le biais de trois entités d’investissement, qui décident en toute indépendance de leurs investissements et de leurs votes par procuration. Les professionnels de l’investissement obligataire assurent la recherche et la gestion d’actifs obligataires par le biais de Capital Group. Pour ce qui concerne les titres apparentés à des titres de participation, ils agissent uniquement pour le compte de l’une des trois entités d’investissement en actions.

Les résultats passés ne préjugent pas des résultats futurs. La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent ne sont pas constants dans le temps, et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer l’intégralité de leur mise initiale. Les informations fournies dans le présent document ne constituent pas une offre de conseil en investissement, en fiscalité ou autre, ni une sollicitation à l’achat ou à la vente de titres.

Les déclarations attribuées à un individu représentent les opinions de ce dernier à la date de leur publication, et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Capital Group ou de ses filiales. Sauf mention contraire, toutes les informations s’entendent à la date indiquée. Certaines données ayant été obtenues de tiers, leur fiabilité n’est pas garantie.

Capital Group gère des actions par le biais de trois entités d’investissement, qui décident en toute indépendance de leurs investissements et de leurs votes par procuration. Les professionnels de l’investissement obligataire assurent la recherche et la gestion d’actifs obligataires par le biais de Capital Group. Pour ce qui concerne les titres apparentés à des titres de participation, ils agissent uniquement pour le compte de l’une des trois entités d’investissement en actions.