Capital IdeasTM

Perspectives d’investissement de Capital Group

Categories
Taux d’intérêt
L’échéance de la suspension du plafond de la dette américaine pourrait perturber les marchés monétaires
Ce qu’il faut retenir
  • La suspension du plafond de la dette fédérale américaine doit expirer à la fin du mois de juillet, ce qui pourrait perturber les marchés monétaires.
  • En début d’année, l'inadéquation entre l'offre et la demande sur le marché du financement à court terme a tiré à la baisse les rendements des bons du Trésor à court terme, qui sont passés en dessous de zéro.
  • Afin de s'assurer que les rendements de début de courbe restent positifs, la Fed a augmenté les taux d'intérêt de sa facilité RRP (« Overnight Reverse Repurchase »).

Est-ce que trop d'argent peut être un problème ? Il est certain que d’énormes quantités d'argent circulent dans le système financier américain, ce qui crée des tensions sur le marché du financement à court terme et menace de faire passer les rendements des bons du Trésor d’échéance courte en dessous de zéro. L'expiration de la suspension de deux ans du plafond de la dette fédérale américaine, à la fin du mois de juillet, pourrait accentuer ces tensions sur le marché et les investisseurs pourraient avoir plus de difficultés à obtenir un rendement positif sur leurs liquidités.


Le problème est l'aggravation du déséquilibre entre l'offre et la demande sur le marché du financement à court terme. Une analyse récente de JPMorgan évalue cet écart à environ 1 000 milliards de dollars. Un afflux de liquidités - dont une grande partie est liée aux plans de relance COVID-19 - s'est déversé dans les banques et les fonds du marché monétaire, stimulant la demande de bons du Trésor. Mais l'offre de ces bons du Trésor diminue à mesure que le gouvernement émet des titres à plus longue échéance et que le Trésor américain réduit son solde de trésorerie dans le compte général déposé à la Réserve fédérale, en prévision d'un rétablissement du plafond de la dette.


L'inadéquation entre l'offre et la demande qui en a résulté a brièvement fait passer les rendements des bons du Trésor à courte échéance en dessous de zéro en début d'année et a exercé une pression à la baisse sur le taux de référence des taux de la Fed (ou « Fed Funds »). La dernière fois que les rendements des bons du Trésor ont été négatifs remonte à mars 2020, lorsqu’au début de la pandémie, les investisseurs se sont rués sur les liquidités dans un contexte de volatilité des marchés.


Le solde de trésorerie du Trésor américain et l’offre de bons du Trésor sont en baisse 1

La Fed fixe un plancher pour les taux


Lors de sa réunion de juin, la Réserve fédérale a réagi en ajustant ses taux d'intérêt administrés, dont on parle moins, pour s'assurer que les rendements de début de courbe restent en territoire positif. La Fed a relevé le taux d'intérêt de sa facilité de mise en pension (RRP, ou Reverse Repurchase Facility) de zéro à 5  points de base (pb) et a augmenté le taux d'intérêt payé sur les réserves  obligatoires et excédentaires (IOR, ou Interest On Reserves) de 10 pb à 15 pb.


Lorsqu'une institution financière telle qu'une banque, un fonds du marché monétaire ou un organisme public fait appel à la RRP, la Fed reçoit des liquidités et vend des titres en s’engageant à les racheter le lendemain. La Fed emprunte effectivement de l'argent, et le taux d'intérêt de la transaction contribue à fixer un plancher pour les autres emprunteurs sur le marché à court terme. L'utilisation de la RRP a atteint un niveau un record d'environ 1 000 milliards de dollars à la fin du mois de juin, en raison de la hausse des taux d'intérêt de 5 points de base et de plusieurs mesures prises par la Fed pour élargir l'accès à cette facilité. Après la crise financière de 2008, la Fed a élargi la liste des contreparties pouvant accéder à la RRP. Elle a inclus les fonds monétaires, les agences gouvernementales (Government sponsored enterprises ou GSE), et les banques, en plus des négociants principaux (primary dealers) de la Banque


fédérale de réserve de New York. En avril, la Fed a assoupli ses exigences pour rendre le dispositif plus accessible aux fonds de taille plus limitée. Elle a également porté le montant des liquidités que les participants peuvent placer dans le RRP de 30 milliards de dollars à 80 milliards de dollars. Le recours à la RRP pourrait continuer d’augmenter, sachant que l'abondance de liquidités à court terme pourrait persister pendant plusieurs mois et l'offre de bons du Trésor se contracter davantage, le Trésor cherchant à réduire son solde de trésorerie avant l'expiration de la suspension du plafond de la dette.


1. Source : Refinitiv Datastream. Tous les chiffres sont en milliards d'USD. Dépôts du Trésor auprès de la Fed en données hebdomadaires au 28 juin 2021. Encours des bons du Trésor américain en données mensuelles au 31 mai 2021.


 


Avant d’investir, il convient de tenir compte des facteurs de risque suivants

  • Le présent document n’a pas vocation à fournir un conseil d’investissement, ni à être considéré comme une recommandation personnalisée.
  • La valeur des placements et le revenu qu’ils génèrent peuvent fluctuer à la hausse comme à la baisse et vous pourriez perdre une partie ou la totalité de votre placement initial.
  • Les résultats passés ne préjugent pas des résultats futurs.
  • Si la devise dans laquelle vous investissez s’apprécie face à celle dans laquelle les investissements sous-jacents du fonds sont réalisés, alors la valeur de votre placement baissera. La couverture du risque de change vise à limiter ce phénomène, mais il n’y a aucune garantie que cette couverture sera totalement efficace.
  • Les risques varient selon la stratégie et peuvent être associés aux placements dans des titres à revenu fixe, produits dérivés, des titres de marchés émergents et/ou aux titres à haut rendement (high yield). Les marchés émergents sont volatils et peuvent pâtir de problèmes de liquidité.


 

Les résultats passés ne présagent pas des résultats futurs. La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent ne sont pas constants dans le temps, et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer l’intégralité de leur mise initiale. Les informations fournies dans le présent document ne constituent pas une offre de conseil en investissement, en fiscalité ou autre, ni une sollicitation à l’achat ou à la vente de titres.

Les déclarations attribuées à un individu représentent les opinions de ce dernier à la date de leur publication, et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Capital Group ou de ses filiales. Sauf mention contraire, toutes les informations s’entendent à la date indiquée. Certaines données ayant été obtenues de tiers, leur fiabilité n’est pas garantie.