Capital IdeasTM

Perspectives d’investissement de Capital Group

Categories
Investissement à long terme
Le monde de l’après-Covid, par l’équipe Night Watch de Capital Group
Jared Franz
Économiste
Talha Khan
Économiste politique
Julian Abdey
Gérante de portefeuille d'actions
Ce qu’il faut retenir
  • Dans le tableau « De Nachtwacht » (La Ronde de nuit) de Rembrandt, chaque personnage regarde dans une direction différente et apporte son point de vue propre au groupe qui, à partir de là, peut se forger une perspective globale. S’inspirant de ce chef-d’œuvre, Capital Group a créé un processus de recherche baptisé « Night Watch », afin de mieux appréhender les perturbations sur les marchés, et d’évaluer les risques et les opportunités découlant de ces crises profondes. 
  • Cette équipe pluridisciplinaire ne se limite pas à étudier les retombées de la crise sanitaire et porte son regard au-delà de la pandémie, pour imaginer les scénarios possibles à cinq ans et plus.

Quelle est la raison d’être de Night Watch ?


Notre approche Night Watch émane des enseignements que nous avons tirés de la crise financière mondiale de 2008-2009, et constitue un moyen d’élaborer les scénarios découlant de grands enjeux systémiques. Elle rassemble des membres de notre équipe d’investissement pour évaluer de manière très approfondie les événements macroéconomiques, politiques et d’autres natures qui ont un impact sur les marchés, pour aider nos investisseurs à comprendre les risques et in fine, à saisir les opportunités d’investissement à long terme qui découlent des crises.


Les sujets étudiés par le groupe peuvent être très vastes, différents et complexes, et peuvent avoir un impact sur plusieurs classes d’actifs et marchés. Souvent, ces événements ont des conséquences très variées qui peuvent évoluer rapidement en fonction des données disponibles, des politiques mises en œuvre et des autorités. Ils ont aussi des effets secondaires, que seule une étude réalisée sous de multiples facettes permet de préciser


De par sa structure, Capital Group n’a pas une vision « unique ». En revanche, les associates parlent une langue commune et appliquent un même processus compréhensible par les investisseurs de tous horizons. L’équipe Night Watch ne prend pas de décision d’investissement, mais contribue à éclairer celles de l’organisation dans son ensemble. L’objectif ultime est d’aider nos analystes et gérants de portefeuille à mieux appréhender les issues potentielles et à prendre de meilleures décisions d’investissement.


Quelles leçons avez-vous tiré de la crise financière mondiale, et comment ont-elles façonné l’approche Night Watch ?


Durant la crise financière mondiale, nous avons pris conscience que nos différentes équipes d’investissement – par exemple nos analystes obligataires chargés des produits structurés ou nos analystes couvrant les banques de petite capitalisation – avaient une vision fragmentaire de la situation. Nous avions besoin de réunir les pièces du puzzle et de mener un travail d’observation continu. 


Tout en abordant l’activité d’investissement de manière collégiale, les nombreux membres de l’équipe Night Watch apportent chacun leurs points de vue, leurs convictions et opinions politiques sur chaque problème


Conscients de notre responsabilité à l’égard de nos clients, nous voulons décoder les perturbations qui secouent les marchés. Pour y parvenir, l’approche de l’équipe Night Watch consiste à imaginer les différents scénarios et leur portée en termes d’investissement. En tenant compte – sans préjugé – des différentes issues possibles, nos analystes et gérants de portefeuille peuvent envisager les conséquences pour leurs portefeuilles et globalement, ne pas être influencés par leurs idées préconçues. Ils peuvent aussi se préparer sur le plan émotionnel à certains scénarios avant leur survenue.


Pourquoi miser sur la simulation, et comment procédez-vous ?


Alors que les prévisions ont tendance à être dichotomiques et bidimensionnelles, l’exercice de simulation offre une vision multidimensionnelle du monde. Un scénario est le récit de ce qui peut se produire à l’avenir, une trame qui découle d’un processus structuré et qui nous permet de repousser les limites de notre réflexion, de bousculer nos hypothèses usuelles et d’améliorer notre processus décisionnel. Il s’agit d’une démarche mûrement réfléchie, qui s’étend sur plusieurs mois et consiste à recouper les informations. 


Nous restons humbles et lucides, car nous savons qu’il est impossible de prédire l’avenir. Notre cadre de scénarios n’est ni exhaustif ni conçu pour cerner tous les aspects des problématiques sur lesquelles nous nous penchons. En réalité, notre monde est autrement plus complexe qu’une simple matrice binaire, et les scénarios sont un moyen d’utiliser les grandes incertitudes futures comme point de départ d’une analyse approfondie. La structure de Night Watch permet aux individus de pousser la réflexion à l’extrême et d’imaginer les conséquences possibles en matière d’investissement.


Avant d’investir, il convient de tenir compte des facteurs de risque suivants

  • Le présent document n’a pas vocation à fournir un conseil d’investissement, ni à être considéré comme une recommandation personnalisée.
  • La valeur des placements et le revenu qu'ils génèrent peuvent fluctuer à la hausse comme à la baisse et vous pourriez perdre une partie ou la totalité de votre placement initial.
  • Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs.
  • Si la devise dans laquelle vous investissez s’apprécie face à celle dans laquelle les investissements sous-jacents du fonds sont réalisés, alors la valeur de votre placement baissera.
  • Les risques varient selon la stratégie et peuvent être associés aux placements dans des titres à revenu fixe, produits dérivés, des titres de marchés émergents et/ou aux titres à haut rendement (high yield). Les marchés émergents sont volatils et peuvent pâtir de problèmes de liquidité.


Jared Franz est économiste et possède 15 ans d’expérience dans le secteur de l’investissement. Il est titulaire d’un doctorat en économie de l’université d’Illinois à Chicago et d’une licence de mathématiques de l’université Northwestern.

 

Talha Khan est responsable de la zone euro et des questions politiques plus larges. Il a huit ans d'expérience en investissement et une maîtrise en économie politique internationale de la London School of Economics.

 

Julian Abdey est un gestionnaire de portefeuille d'actions avec 24 ans d'expérience dans le secteur de l'investissement. Avant de rejoindre Capital, il était gestionnaire de portefeuille et analyste de recherche sur les actions chez HSBC Asset Management, où il a couvert des sociétés financières américaines et géré divers fonds axés sur la croissance. Il est titulaire d'un MBA de Stanford et d'un diplôme en économie de l'Université de Cambridge.


À LIRE ÉGALEMENT

 

Les résultats passés ne présagent pas des résultats futurs. La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent ne sont pas constants dans le temps, et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer l’intégralité de leur mise initiale. Les informations fournies dans le présent document ne constituent pas une offre de conseil en investissement, en fiscalité ou autre, ni une sollicitation à l’achat ou à la vente de titres.

Les déclarations attribuées à un individu représentent les opinions de ce dernier à la date de leur publication, et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Capital Group ou de ses filiales. Sauf mention contraire, toutes les informations s’entendent à la date indiquée. Certaines données ayant été obtenues de tiers, leur fiabilité n’est pas garantie.