Capital IdeasTM

Perspectives d’investissement de Capital Group

Categories
Gestion active
Perspectives pour le deuxième semestre 2021 : virage économique vers la reprise

Préparez-vous à un redémarrage à toute vapeur.


Les grands économies marquent une nette remontée. L’efficacité de la couverture vaccinale, les plans de relance record et le rattrapage de la demande de consommation contribuent à un redressement historique de l’économie mondiale. Face au dynamisme inattendu de la conjoncture, le Fonds monétaire international a relevé ses estimations de croissance du PIB américain à 6,4 % en 2021, soit plus du double de sa prévision de 3,1 % il y a six mois.


Les craintes de pics d’inflation et d’une remontée des taux d’intérêt américains semblent excessives. Selon Darrell Spence, économiste chez Capital Group, l’inflation américaine devrait s’accélérer rapidement ces prochains mois lorsque la demande portée par les plans de relance rencontrera l’offre restreinte par la crise sanitaire. Puis, lorsque les effets des mesures de soutien s’estomperont et que l’économie se normalisera, l’inflation devrait retomber autour de 2 %. Les taux directeurs pourraient commencer à être relevés en 2023.


 


« Value » ou « growth » ? La clé réside dans le juste équilibre.


La campagne de vaccination donne un coup de fouet aux titres « value ». L’annonce du premier vaccin anti-Covid le 9 novembre 2020 a marqué un tournant pour les titres sensibles au cycle économique dans les secteurs de la finance, de l’énergie et des voyages. Les sociétés qui ont profité de la crise pour innover et s’améliorer devraient être bien positionnées au moment du rebond de l’économie.


Les tendances de croissance à long terme se portent bien. Bien que la pandémie ait donné un sérieux coup d’accélérateur à tout ce qui touche au numérique, les services cloud, les paiements numériques, les loisirs en streaming, etc. – qui sont tous des secteurs tributaires des semi-conducteurs – bénéficient encore d’un important potentiel de croissance à long terme.


Les actions offrent un large éventail d’opportunités d’investissement. L’accélération de la dématérialisation, le rattrapage de la demande et l’amélioration des pratiques de gouvernance d’entreprise attirent les investisseurs sur les marchés actions américains, européens et japonais. Pour tirer son épingle du jeu, il faudra distinguer les gagnants des perdants.


 


Peu importe si les rendements augmentent ou reculent, l’univers obligataire reste une source de valeur ajoutée.


Les obligations peuvent générer des résultats satisfaisants malgré des taux d’intérêt en hausse. Les investisseurs ont assisté à de nombreuses hausses des taux obligataires ces trente dernières années. Même après les cinq pics des taux à 10 ans observés au cours de cette période, l’indice Bloomberg Barclays US Aggregate Bond a continué de progresser durant les deux années qui ont suivi.


Les obligations offrant des rendements supérieurs demeurent attrayantes. Une exposition à différents secteurs à revenu élevé, dont la dette émergente, peut permettre de capter un rendement substantiel tout en limitant le risque global.


La dette des marchés émergents est positionnée de manière à bénéficier d’une accélération de la croissance mondiale. Les mesures de relance sans précédent déployées dans les pays développés pourraient engendrer une hausse des exportations et des prix des matières premières qui profitera aux économies émergentes.


À titre d’illustration uniquement


Données d’avril 2021.




Avant d’investir, il convient de tenir compte des facteurs de risque suivants :

  • Le présent document n’a pas vocation à fournir un conseil d’investissement, ni à être considéré comme une recommandation personnalisée.
  • La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent ne sont pas constants dans le temps, et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer l’intégralité de leur mise initiale.
  • Les résultats passés ne présagent pas des résultats futurs.
  • Si la devise dans laquelle vous investissez s’apprécie face à celle dans laquelle les investissements sous-jacents du fonds sont réalisés, alors la valeur de votre placement baissera. La couverture du risque de change vise à limiter ce phénomène, mais rien ne permet de garantir qu’elle sera totalement efficace.
  • Les risques varient selon la stratégie et peuvent être associés à l’investissement dans les actifs obligataires, les marchés émergents et/ou les titres à haut rendement (high yield). Les marchés émergents sont volatils et peuvent pâtir de problèmes de liquidité.


 

Les résultats passés ne présagent pas des résultats futurs. La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent ne sont pas constants dans le temps, et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer l’intégralité de leur mise initiale. Les informations fournies dans le présent document ne constituent pas une offre de conseil en investissement, en fiscalité ou autre, ni une sollicitation à l’achat ou à la vente de titres.

Les déclarations attribuées à un individu représentent les opinions de ce dernier à la date de leur publication, et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Capital Group ou de ses filiales. Sauf mention contraire, toutes les informations s’entendent à la date indiquée. Certaines données ayant été obtenues de tiers, leur fiabilité n’est pas garantie.