Cinq conseils pour investir en 2019 | Capital Group Canada | Points de vue

Points de vue

POINTS DE VUE  |  JANVIER 2019

Cinq conseils pour investir en 2019

Si l’année dernière était révélatrice, alors 2019 réserve quelques surprises aux investisseurs, ainsi que quelques occasions de placement intéressantes. Voici cinq grands thèmes de placement qui vous permettront de comprendre les marchés des capitaux en 2019.

Une année fait toute la différence. Les investisseurs américains qui, au début de 2018, avaient célébré la synchronisation de la croissance mondiale et les réductions d’impôt se sont davantage concentrés sur les tensions géopolitiques à l’étranger et la chute des prix des actifs dans le pays, à la fin de l’année.

À quoi les investisseurs peuvent-ils s’attendre en 2019? De nouveaux problèmes et des occasions de placement intéressantes ne manqueront pas de se présenter. Voici cinq grands thèmes de placement qui vous permettront de comprendre les marchés cette année.

1. La volatilité est de retour. Préparez-vous à ce qu’elle augmente encore.

La période prolongée de calme dans les marchés boursiers a abruptement touché à sa fin en 2018, car la volatilité a refait surface dans la majorité des marchés. Par exemple, après n’avoir enregistré des baisses quotidiennes de 1 % ou plus que quatre fois en 2017, l’indice composé Standard & Poor’s 500 a perdu plus de 1 % lors de 32 séances et plus de 3 % lors de cinq. Dans l’ensemble, les actions mondiales ont enregistré leur premier recul depuis 2015, l’indice MSCI Monde tous pays ayant perdu 9,4 % en dollars américains.

volatility-916x476-fr_022419

Les investisseurs peuvent s’attendre à ce que la volatilité persiste en 2019, car les principales causes des turbulences de l’année dernière devraient persister. Citons notamment la guerre commerciale actuelle, l’augmentation des taux d’intérêt aux États-Unis et l’augmentation des niveaux d’endettement.

Pour ce qui est du commerce mondial, les dirigeants des États-Unis et de la Chine ont entamé des discussions au début du mois de janvier pour résoudre leurs différends. Cependant, les investisseurs sont conscients que leur désaccord pourrait s’éterniser, car les droits de douane continuent de perturber la circulation des marchandises entre les États-Unis, la Chine, l’Europe et d’autres partenaires commerciaux.

Après quatre hausses des taux d’intérêt en 2018, lesquelles ont envenimé la situation sur les marchés, la Réserve fédérale des États-Unis a récemment indiqué qu’elle avait l’intention de suspendre ou de ralentir les hausses de taux en 2019. Bien que cela puisse rassurer les investisseurs nerveux, la Fed continue de vendre des actifs pour réduire son bilan, contribuant ainsi au resserrement des conditions monétaires. Ce resserrement des conditions, ainsi que l’incertitude entourant les plans de la Fed pourrait alimenter la volatilité à court terme.

Entretemps, en raison des taux historiquement bas des dernières années, les niveaux d’endettement ont augmenté, les organismes gouvernementaux, les consommateurs et les sociétés ayant frénétiquement profité des prêts à bon marché. Le coût de remboursement de la dette étant en hausse, les emprunteurs vont peut-être devoir réduire leurs dépenses.

Même si la volatilité peut s’avérer déconcertante, n’oubliez pas qu’elle fait partie du fonctionnement normal des marchés. Les investisseurs qui peuvent contrôler leurs émotions pendant les fluctuations extrêmes du marché seront récompensés. Au lieu de réagir précipitamment, assurez-vous que vos portefeuilles sont bien diversifiés et qu’ils peuvent ainsi survivre aux hauts et bas du marché.

2. Ne laissez pas les replis ou les récessions vous détourner de votre programme de placement.

Les signes indiquant des marchés baissiers prolongés ou des ralentissements économiques ont tendance à angoisser les investisseurs. Cela est compréhensible. Les fortes baisses du marché font mal et peuvent pousser les investisseurs à abandonner les actions pour éviter plus de souffrance. De plus, les récessions font de réels dégâts, y compris les pertes d’emploi lorsque les sociétés doivent faire un pas en arrière.

Cependant, l’expérience montre qu’il est souvent payant d’établir un programme d’investissement à long terme et de maintenir le cap pendant les récessions et les marchés baissiers. En effet, une vision à long terme peut remettre en perspective les ralentissements économiques et les reculs des marchés.

S&P-bull-bear-cycles-916x476-fr_022419

Les périodes de bouleversement et de fortes baisses du marché se sont avérées être les meilleurs moments pour investir. Depuis 1949, il y a eu neuf périodes de baisse de 20 % ou plus de l’indice S&P 500. Le repli moyen pendant ces cycles a été de 33 %.

Cela peut être difficile à traverser, mais ne pas profiter, même en partie, du gain de 263 % du marché haussier moyen aurait des conséquences encore plus négatives pour les investisseurs. Que dire de plus, les marchés baissiers ont duré en moyenne 14 mois, une durée relativement courte par rapport aux marchés haussiers moyens. Ce qui montre encore une fois que le fait d’essayer d’anticiper les décisions de placement peut-être difficile et potentiellement dangereux.

expansions-vs-recessions-916x476-fr_022419

Quels sont les dégâts des récessions par rapport aux périodes d’expansion plus prospères? Il est intéressant d’avoir une vue d’ensemble. Depuis 1950, les États-Unis ont été en récession 13,5 % du temps. Des rendements boursiers positifs ont été enregistrés pendant un grand nombre de ces mois. De plus, les hausses les plus importantes ont été enregistrées pendant les périodes de reprise après récession.

Quelle leçon faut-il en tirer? Essayer d’anticiper le marché pour éviter les effets d’un ralentissement économique peut empêcher les investisseurs de profiter de certaines fortes reprises, avec le risque de réduire leurs rendements.

3. Restez équilibrés avec un portefeuille d’actions diversifiées.

La diversification n’a pas eu beaucoup d’importance au cours des dernières années. Les actions américaines ont constamment surpassé les marchés des autres pays. Même au sein du marché américain, les titres les plus performants se sont limités à une poignée de sociétés des technologies et de la consommation à forte croissance, alors que les actions axées sur la valeur sont restées à la traîne du marché global.

Cependant, les récents bouleversements du marché nous ont rappelé que rien ne dure indéfiniment. Le principe général de la diversification reste pertinent : Les différentes catégories d’actions ont pris la tête du marché à tour de rôle d’une année à l’autre. Même si les rendements passés ne sont pas indicatifs des rendements futurs, le fait de maintenir un portefeuille largement diversifié qui inclut un ensemble d’actions et d’obligations de partout dans le monde peut atténuer la volatilité et donner accès à des occasions dans un univers en pleine évolution.

Pour ce qui est des États-Unis, lorsque l’on examine de plus près les huit replis importants, on observe que les résultats de l’indice du marché général ne révèlent pas tout. Certains secteurs ont mieux résisté que d’autres à chaque repli. De nombreux secteurs qui ont résisté ont versé des dividendes importants susceptibles d’offrir un potentiel de rendement pendant la baisse des cours. Tous les titres versant des dividendes ne sont pas égaux, bien sûr. L’objectif est d’identifier les sociétés qui affichent de solides bilans et de bons flux de trésorerie et qui maintiennent avec rigueur leurs versements de dividendes pendant les replis.

chart-sector-scorecard-916x515_CIAM-fr_040319

Les marchés boursiers internationaux et émergents sont très en retard par rapport aux États-Unis depuis près de dix ans. Cette tendance pourrait se bien se poursuivre en 2019, car le calendrier chargé d’événements politiques en Europe – issue du Brexit, élections du parlement européen et choix d’un nouveau président pour la Banque centrale européenne – devrait continuer d’exercer des pressions sur les cours.

Cependant, les investisseurs ne devraient pas céder à la tentation d’abandonner les actions non américaines après des années de rendements relativement décevants. Dans presque chaque secteur, il y a des sociétés non américaines comparables qui se négocient à des valorisations inférieures à celle de leurs homologues américaines. Comme exemples classiques, citons Airbus et Boeing ainsi que Adidas et Nike, mais il y a beaucoup d’autres. Samsung se négocie à six fois ses bénéfices prévisionnels, un niveau pratiquement inconnu parmi les géants de la technologie américains. Nombre de ces sociétés possèdent des bilans sains, des activités florissantes et de bonnes perspectives. À long terme, les rendements des actions dépendent des fondamentaux des sociétés, pas de leur adresse ni de l’agitation politique.

chart-valuations_outlook-916x476-fr

4. Il est temps de mettre à niveau votre portefeuille d’obligations.

Il est toujours important d’avoir une bonne répartition des revenus. Cependant, l’économie des États-Unis entrant en fin de cycle en 2019 et la volatilité des marchés boursiers étant élevée, il est essentiel que les investisseurs s’assurent que leurs placements en obligations permettent d’équilibrer leur portefeuille. En d’autres mots, cherchez des titres à revenu fixe qui offrent certaines caractéristiques liées aux quatre fonctions des obligations, à savoir : diversification par rapport aux actions, revenu, préservation du capital et protection contre l’inflation.

Malheureusement, certains fonds d’obligations ont donné la priorité au revenu par rapport à la diversification et à la préservation. « Chercher le rendement » signifie souvent investir massivement dans des titres à rendement élevé. En d’autres termes, certains placements pourraient ne pas offrir la diversification par rapport aux actions que les investisseurs attendent. Les obligations de qualité supérieure ont fait preuve de résilience pendant les périodes d’instabilité des marchés boursiers.

chart-periods-916x476-fr_022519

5. Maintenez une perspective à long terme.

Les événements macroéconomiques et politiques peuvent être source de perturbations à court terme, mais à long terme, le marché est dirigé par les fondamentaux des sociétés. Plutôt que de se concentrer sur la volatilité boursière quotidienne, les investisseurs en quête de croissance devraient chercher des entreprises offrant de bonnes perspectives de croissance dans des marchés prometteurs.

Les progrès technologiques et les changements démographiques transforment les industries à l’échelle mondiale, créant de nouveaux marchés d’envergure pour les sociétés novatrices et agiles. Prenez par exemple l’infonuagique, qui a rapidement progressé, réduisant radicalement les coûts d’infrastructure des sociétés et transformant les modèles d’affaires. Le transfert des charges de travail informatiques au nuage stimule la demande de services d’Amazon Web Services et de Microsoft Azure, les deux chefs de file des services informatiques en nuage.

Dans le domaine de la biotechnologie, les progrès rapides nous rapprochent encore plus d’un traitement contre le cancer. Des sociétés comme Abbvie, fabricant du médicament HUMIRA® contre la polyarthrite rhumatoïde et Gilead Sciences, créateur des traitements contre le VIH et l’hépatite C, ont investi massivement dans le développement de thérapies potentielles contre le cancer. Pour ce qui est du transport aérien de passagers à l’échelle mondiale, en 2017, plus de 100 millions de voyageurs en Asie ont pris l’avion pour la première fois, ce qui reflète la richesse croissante de la région. À l’échelle mondiale, le trafic aérien de passagers devrait atteindre 7,8 milliards d’ici 2036, faisant grimper en flèche la demande de nouveaux appareils.

Canada_long-runways-916x476-fr_040319

Les placements dans un fonds commun de placement peuvent donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres charges. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire.

À moins d’indication contraire, les professionnels en placement qui figurent dans le prospectus ne gèrent pas les fonds communs canadiens de Capital Group.

Les mentions de sociétés ou de titres en particulier, le cas échéant, sont indiquées à titre d’information ou d’exemple seulement et ne doivent pas être interprétées comme étant validées par Capital Group. Les points de vue exprimés sur une société, un titre, une industrie ou un secteur du marché en particulier ne doivent pas être interprétés comme une indication d’intention d’achat ou de vente de tout fonds d’investissement ou de titres détenus de tout fonds d’investissement. Ces points de vue ne doivent pas être considérés comme des conseils de placement ni des recommandations d’achat ou de vente.

Les déclarations attribuées à une personne représentent les opinions de cette personne à la date de publication et ne reflètent pas nécessairement les opinions de Capital Group ou des membres de son groupe. Les présents renseignements visent à mettre en évidence certaines questions. Ils ne doivent pas être considérés comme exhaustifs ou comme constituant des conseils. Les renseignements contenus dans le présent document sont présentés à titre indicatif seulement. Ils ne visent pas à fournir des conseils sur le plan fiscal, juridique ou financier. Nous déclinons toute responsabilité quant aux informations inexactes, périmées ou incomplètes, ainsi qu’à toute décision prise en fonction de ces informations. Les renseignements contenus dans le présent document ont été fournis sans que nous les ayons vérifiés et peuvent être modifiés. Les fonds Capital Group sont offerts au Canada par l’intermédiaire de courtiers inscrits. Veuillez vous adresser à un conseiller financier ou à un conseiller en fiscalité pour en savoir plus sur votre situation personnelle.

Les énoncés prospectifs ne garantissent aucunement les rendements futurs, et les événements et les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs des présentes. Les lecteurs sont encouragés à examiner attentivement ces facteurs et d’autres avant de prendre une quelconque décision de placement, et il leur est vivement conseillé de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs.

L’indice composé S&P 500 (« l’indice ») est un produit de S&P Dow Jones Indices LLC ou des membres de son groupe, dont l’utilisation a été concédée sous licence à Capital Group. Copyright © 2019 S&P Dow Jones Indices LLC, une division de S&P Global, ou des membres de son groupe. Tous droits réservés. La rediffusion ou la reproduction, en partie ou en totalité, sont interdites sans l’autorisation écrite de S&P Dow Jones Indices LLP.

Bloomberg® est une marque de commerce de Bloomberg Finance L.P. (et de ses sociétés affiliées collectivement, « Bloomberg »). Barclays® est une marque de commerce de Barclays Bank Plc (et de ses sociétés affiliées collectivement, « Barclays »), utilisée sous licence. Ni Bloomberg ni Barclays n’approuvent ni n’endossent ce document, ne garantissent l’exactitude ou l’exhaustivité de l’information contenue dans le présent document et, en vertu des mesures prévues par la loi, ne sont responsables de toute blessure ou de tout dommage s’y rapportant.

MSCI n’approuve, ne revoit ou ne produit pas les rapports publiés sur ce site, ne donne aucune garantie explicite ou implicite, ne fait aucune déclaration ni ne peut être tenue responsable quant aux données présentées. Les données de MSCI ne peuvent être redistribuées ni utilisées comme base pour d’autres indices ou produits de placement.

Capital estime que les logiciels et l'information de FactSet sont fiables. Toutefois, Capital ne sera pas tenue responsable des inexactitudes, des renseignements incomplets ou de la mise à jour de l'information par FactSet. Les renseignements fournis dans ce rapport ont pour but de vous fournir un compte rendu approximatif des caractéristiques du fonds à la date indiquée. Cette information n'est pas indicative des décisions d'investissement futures et n'est pas utilisée dans le cadre de notre processus de décision d'investissement.

Les indices ne sont pas gérés et il est impossible d’y investir directement. Les rendements représentent la performance passée et ne garantissent aucunement les rendements futurs; ils ne représentent pas un placement précis.

Toutes les marques de commerce de Capital Group appartiennent à The Capital Group Companies Inc., ou à une société affiliée située au Canada, aux États-Unis ou dans d’autres pays. Tous les autres noms de sociétés mentionnés sont la propriété de leurs sociétés respectives.

Les fonds Capital Group et Gestion d'actifs Capital International (Canada), Inc. font partie de Capital Group, un gestionnaire de placements d’envergure mondiale qui a été créé en 1931 à Los Angeles, en Californie. Les sociétes de Capital Group gèrent des actions par l’intermédiaire de trois groupes de placement. Ces groupes prennent les décisions relatives aux placements et aux votes par procuration de façon indépendante. Des spécialistes des titres à revenu fixe fournissent à l’ensemble de Capital Group des services de recherche et de gestion des placements en titres à revenu fixe; par contre, dans le cas des titres présentant les caractéristiques des actions, ils agissent uniquement pour le compte de l’un des trois groupes de placement en actions.

Les fonds Capital Group sur ce site web sont offerts uniquement aux résidents canadiens.


Points de vue connexes