Select your location

Who are you ?

Select another location

Wer bist du ?

Wählen Sie einen anderen Ort

Qui êtes vous ?

Sélectionnez un autre emplacement

Qui êtes vous ?

Sélectionnez un autre emplacement

Qui êtes vous ?

Sélectionnez un autre emplacement

Wer bist du ?

Wählen Sie einen anderen Ort

Wer bist du ?

Wählen Sie einen anderen Ort

Qui êtes vous ?

Sélectionnez un autre emplacement

Wer bist du ?

Wählen Sie einen anderen Ort

Qui êtes vous ?

Sélectionnez un autre emplacement

Who are you ?

Select another location

Who are you ?

RETIREMENT PLAN INVESTOR

Use your plan ID (available on your account statement) to determine which employer-sponsored retirement plan website to use:

IF YOUR PLAN ID BEGINS WITH IRK, BRK, 1, 2 OR 754

Visit americanfunds.com/retire

IF YOUR PLAN ID BEGINS WITH 34 OR 135

Visit myretirement.americanfunds.com

Categories
Marchés et économie
Cinq conseils pour investir en 2022
Rob Lovelace
Vice-président du conseil et président
Diana Wagner
Gestionnaire de portefeuille d’actions
Mike Gitlin
Chef des titres à revenu fixe

La vague d’incertitude à laquelle les marchés et les investisseurs sont confrontés chaque année semble devenir de plus en plus grande à l’aube de 2022. Certains enjeux sont déjà connus : combien de temps durera l’inflation? Les banques centrales vont-elles relever leurs taux? Quel sera l’impact du ralentissement de l’économie chinoise sur la croissance mondiale?


Les investisseurs devront probablement aussi composer avec des chocs et des surprises inconnus dans l’année à venir. Les investisseurs avertis peuvent toutefois prendre des mesures pour se préparer à l’inattendu. Voici cinq conseils pour garder le cap en 2022 dans un contexte d’incertitude économique et géopolitique :


1. Préparez-vous à une volatilité accrue


Toute une différence en l’espace d’un an. Au début de l’année 2021, les investisseurs se sont réjouis de l’approbation de plusieurs vaccins contre la COVID-19 et du déploiement de mesures de relance gouvernementales massives pour soutenir les économies et les marchés.


À l’aube de 2022, le nombre de cas de COVID-19 monte en flèche, l’inflation atteint de nouveaux sommets et la Réserve fédérale américaine a indiqué qu’elle pourrait relever ses taux trois fois au cours de l’année à venir.


Bien que de tels développements puissent être déconcertants, il est important de les garder en perspective. « La pandémie sera probablement parmi nous pendant longtemps, voire pour toujours, mais je m’attends à ce que son impact sur l’économie et les marchés diminue avec le temps », affirme Rob Lovelace, qui est vice-président du conseil et président de Capital Group, ainsi que l’un des gestionnaires de portefeuille du Fonds Capital Group ciblé actions canadiennesMC (Canada).


Autre source probable de volatilité au cours des 12 prochains mois : les prochaines élections de mi-mandat aux États-Unis. L’incertitude politique a souvent un impact notable sur les marchés, mais cet impact a tendance à être à court terme. « Je ne pense pas que cette année sera différente », déclare Chris Buchbinder, l’un des gestionnaires de portefeuille du Fonds Capital Group actions américainesMC (Canada). « Notre parcours pourrait se heurter à quelques obstacles, et les investisseurs devraient se préparer à une volatilité accrue à court terme, mais je ne pense pas que la destination changera. »


En effet, une analyse de plus de 90 ans de rendements boursiers révèle que les actions ont tendance à afficher des rendements moyens plus faibles et une volatilité plus élevée pendant les premiers mois des années où sont prévues des élections de mi-mandat. À mesure que les résultats aux urnes deviennent plus prévisibles, ce phénomène s’inverse souvent et les marchés ont tendance à retrouver leur trajectoire ascendante normale.


L’incertitude, qu’elle soit politique ou économique, génère beaucoup de bruit. Les investisseurs avertis ont intérêt à regarder plus loin que les fluctuations à court terme et de maintenir le cap.


Préparez-vous à la volatilité des marchés boursiers américains en cette année d’élections américaines de mi-mandat

Les deux lignes indiquent les rendements cumulés en USD pour les années d’élections de mi-mandat et les autres années, respectivement. Pendant les années d’élections de mi-mandat aux États-Unis, les points sur la ligne restent généralement dans une fourchette de 0 % et 2 % jusqu’à environ octobre, où ils commencent à augmenter pour le reste de l’année.  Pendant toutes les autres années, les points sur la ligne augmentent régulièrement pendant la majeure partie de l’année.

Sources : Capital Group, RIMES, Standard Poor’s. Le graphique présente la trajectoire moyenne des rendements des actions au cours des années d’élections américaines de mi-mandat par rapport aux années sans élections de mi-mandat. Chaque point sur les lignes représente le rendement moyen depuis le début de l’année de ce mois et de ce jour précis, et est calculé en utilisant les rendements quotidiens des prix du 1er janv. 2021 au 30 novembre 2021. Les rendements sont en USD.

2. Ajoutez le pouvoir de fixation des prix à votre portefeuille pour lutter contre l’inflation


Il est de plus en plus évident que l’inflation se poursuivra en 2022. En novembre, l’indice des prix à la consommation des États-Unis, une mesure générale de l’inflation, a augmenté à son rythme le plus rapide depuis près de 40 ans.


« Même si l’inflation se normalisera probablement d’ici quelques années, je m’attends à ce que la COVID-19 et les problèmes de chaîne d’approvisionnement connexes dominent les perspectives d’inflation au cours des 12 prochains mois », déclare l’économiste américain Darrell Spence.


Pour atténuer l’impact de l’inflation, les investisseurs peuvent rechercher des entreprises ayant un pouvoir de fixation des prix. Le pouvoir de fixation des prix peut contribuer à protéger les marges bénéficiaires d’une entreprise en répercutant la hausse des coûts sur les clients.


Des marges élevées et stables peuvent être le signe d’un pouvoir de fixation des prix. Les entreprises susceptibles d’exercer un pouvoir de fixation des prix sont notamment les entreprises de consommation bénéficiant d’une forte reconnaissance de la marque, comme les fabricants de boissons Keurig Dr Pepper et Coca-Cola; les entreprises des secteurs bénéficiant d’une dynamique favorable de l’offre et de la demande, comme les fabricants de semi-conducteurs et d’équipements pour puces électroniques Taiwan Semiconductor Manufacturing Company et ASML; et les entreprises qui fournissent des services essentiels, comme les géants de la santé Pfizer et UnitedHealth Group.


« Je pense que l’inflation persistante pourrait être le plus grand risque auquel les entreprises et les investisseurs seront confrontés en 2022 », déclare Diana Wagner, gestionnaire de portefeuille d’actions. « C’est pour cette raison que je concentre mes efforts de recherche sur les entreprises avec un pouvoir de fixation des prix. »


Le pouvoir de fixation des prix peut aider les entreprises à faire face à l’inflation

Le diagramme de dispersion représente une série de secteurs en fonction de leurs marges bénéficiaires brutes moyennes pour les cinq années closes le 30 septembre 2021, et de l’écart-type des marges brutes pour la même période. L’écart-type permet de mesurer la variation ou la constance des marges brutes au cours des cinq années. Des marges brutes relativement élevées et constantes peuvent être un indicateur du pouvoir de fixation des prix. Parmi les industries identifiées comme présentant de telles caractéristiques figurent les industries pharmaceutiques et biotechnologiques, les boissons, les semi-conducteurs, les produits ménagers, l’habillement et les produits de luxe, ainsi que les médias.

Sources : Capital Group, FactSet, MSCI. Reflète certaines industries au sein de l’indice MSCI World. La moyenne et l’écart-type des marges brutes sont calculés pour la période de cinq ans close le 30 septembre 2021. La marge brute moyenne correspond aux ventes nettes moins le coût des marchandises vendues et est indiquée en pourcentage des ventes nettes. L’écart-type est une mesure courante de la volatilité absolue qui illustre la variation des rendements par rapport à la moyenne au fil du temps. Un nombre inférieur indique une volatilité plus faible.

3. Adoptez une approche mondiale pour profiter de la révolution numérique


Les marchés boursiers américains ont certes dépassé le reste du monde pendant la majeure partie de la dernière décennie, en partie dû aux nombreux chefs de file de la révolution numérique parmi les géants américains de la technologie. Mais les perspectives des marchés boursiers internationaux sont plus favorables qu’elles ne l’ont été depuis longtemps, grâce à l’amélioration de la croissance économique européenne et à l’expansion de la révolution numérique au-delà des États-Unis.


En effet, la révolution numérique a largement dépassé le territoire d’Amazon, de Google et de Microsoft. Dans presque tous les secteurs, les entreprises adoptent de nouvelles technologies pour améliorer leurs activités et transformer notre mode de vie.


« Je ne pense pas que ces occasions soient encore pleinement comprises par le marché », affirme Greg Wendt, gestionnaire de portefeuille d’actions. « En outre, il ne fait aucun doute que les évaluations sont plus faibles pour de nombreuses entreprises internationales et des marchés émergents par rapport à leurs homologues américains. Cela fait des marchés non américains un terrain de chasse particulièrement attrayant. »


Les dépenses mondiales consacrées à la transformation numérique devraient passer de 1 300 G$ US en 2020 à 2 400 G$ US d’ici 2024, selon Statista. Même les entreprises de la vieille économie investissent massivement dans la technologie afin de profiter de l’automatisation, des cyberventes et de l’apprentissage automatique pour réinventer et revitaliser leurs activités.


En Europe, des entreprises comme le géant de l’alimentation Nestlé et le leader cosmétique L’Oréal ont accéléré leur adoption du numérique, doublant presque les revenus liés au commerce électronique en pourcentage du revenu total ces dernières années. La Chine est encore plus avancée à bien des égards : des entreprises telles que le fabricant d’appareils électroménagers Midea Group et l’entreprise de restauration Yum China ont généré une croissance nettement plus forte des revenus provenant du commerce électronique.


Au-delà des géants de la technologie : la révolution numérique s’étend à l’étranger

Le graphique présente les ventes de commerce électronique en pourcentage des ventes totales réalisées par les entreprises aux États-Unis, en Europe et en Chine en 2019 et au premier semestre 2021. Le commerce électronique représentait 9 % des ventes totales de Home Depot en 2019 et 14 % au premier semestre 2021. Le commerce électronique représentait 56 % des ventes totales de Williams Sonoma en 2019 et 65 % au premier semestre 2021. Le commerce électronique représentait 9 % des ventes totales de Nestlé en 2019 et 15 % au premier semestre 2021. Le commerce électronique représentait 16 % des ventes totales de L’Oréal en 2019 et 27 % au premier semestre 2021. Le commerce électronique représentait 21 % des ventes totales du groupe Midea en 2019 et 57 % au premier semestre 2021. Le commerce électronique représentait 61 % des ventes totales de Yum China en 2019 et 85 % au premier semestre 2021.

Sources : Capital Group, dossiers d’entreprises, rapports d’entreprises, FactSet. Pour Home Depot et Williams Sonoma, la période d’une année complète fait référence aux 12 mois se terminant le 30 janvier pour s’aligner sur l’année fiscale de l’entreprise (p.ex. 1H : 21 fait référence à la période comprise entre février 2021 et juillet 2021). Toutes les autres périodes correspondent aux années civiles. Au 31 juillet 2021.

4. Privilégiez une répartition solide en obligations de base pour aider à contrer la volatilité


La perspective d’une hausse des taux est-elle de mauvais augure pour les portefeuilles d’obligations de base? Pas nécessairement, selon Mike Gitlin, chef des titres à revenu fixe chez Capital Group.


« L’intention de la Fed de relever les taux est bien annoncée, et avec le ralentissement de la croissance, la banque centrale va probablement agir à un rythme mesuré, dit M. Gitlin. Dans cette optique, il est toujours judicieux de maintenir une répartition en obligations de base. »


En effet, les obligations de base ont bien résisté au cours des sept dernières périodes de hausse des taux. L’indice de référence des obligations américaines de base, l’indice Bloomberg U.S. Aggregate Bond, n’a reculé que pendant deux de ces périodes et a affiché un rendement moyen de près de 4 % en USD. Ces deux périodes, avec de faibles pertes à un chiffre, étaient également bien loin des corrections à deux chiffres que connaissent souvent les actions.


Les fonds d’obligations de base devraient remplir une fonction essentielle dans un portefeuille équilibré. Premièrement, ils peuvent offrir une diversification par rapport aux actions. C’est particulièrement important à un moment où le marché boursier atteint de nouveaux sommets et où la volatilité augmente.


Des incertitudes, telles que le ralentissement de la croissance mondiale, la trajectoire inconnue de la COVID-19 et une économie chinoise plus faible, pourraient entraîner une volatilité accrue. Les gestionnaires actifs d’obligations de base peuvent tenter d’identifier les obligations dont les échéances pourraient résister relativement bien si les taux venaient à augmenter.


Les obligations ont fait bonne figure dans un contexte de hausse des taux d’intérêt

Diagramme à barres montrant le rendement cumulatif en USD de l’indice Bloomberg U.S. Aggregate au cours des sept dernières périodes de hausse des taux, à partir de 1983. Il indique que le rendement de l’indice a été positif pendant cinq de ces périodes, allant de 2,0 % à 10,2 %. Il a été négatif au cours de deux de ces périodes, allant de -2,9 % à -2,0 %. La moyenne pour toutes les périodes a été un rendement positif de 3,9 %. Il indique également de combien le taux des fonds fédéraux a augmenté au cours de chacune de ces périodes, allant de 1,44 % à 4,25 %.

Sources : Bloomberg Index Services Ltd., Morningstar. Au 30 novembre 2021. Les résultats quotidiens de l’indice ne sont pas disponibles pour la période avant 1994. Pour ces périodes antérieures, les rendements ont été calculés à partir de la fin de mois la plus proche du jour de la première hausse jusqu’à la fin de mois la plus proche du jour de la dernière hausse. Les rendements sont en USD.

5. Si la diversification est importante, il faut conserver un portefeuille équilibré


Aujourd’hui, alors que les évaluations de la plupart des types d’actifs financiers sont loin d’être bon marché et que la volatilité augmente, les investisseurs peuvent envisager de se tourner vers les liquidités. Mais ils devraient garder à l’esprit que les portefeuilles bien diversifiés, comme celui du graphique ci-dessous, ont bien résisté aux mouvements de marché.


Le graphique illustre un scénario hypothétique représentant trois types d’investisseurs. Chaque année, un investisseur à la recherche d’une stratégie dynamique achète la catégorie d’actifs ayant obtenu le meilleur rendement l’année précédente. L’investisseur qui recherche la valeur achète la catégorie d’actifs qui rapporte le moins. Un troisième investisseur s’en tient à un équilibre 60-40 entre des portefeuilles diversifiés d’actions et d’obligations et procède à un rééquilibrage en fin d’année. Au cours de presque toutes les périodes de détention pluriannuelles des 20 dernières années, le portefeuille équilibré aurait surpassé les deux autres, souvent avec une marge importante.


Les portefeuilles équilibrés auraient dépassé les autres stratégies au cours des 20 dernières années

Le graphique présente les rendements totaux cumulatifs en USD de trois portefeuilles hypothétiques du 1er janvier 2009 au 31 octobre 2021. Les rendements totaux cumulatifs des trois stratégies sont les suivants : Équilibré : 230 %; Surfer sur la vague : 77 %; Acheter dans le creux : 61 %.

Sources : Capital Group, Bloomberg Index Services Ltd, FTSE Russell, ICE Benchmark Administration Ltd, MSCI, Refinitiv Datastream, Standard Poor’s. Au 31 octobre 2021. La stratégie « Acheter dans le creux » consiste à acheter chaque année la catégorie d’actifs la moins performante de l’année précédente. La stratégie « Surfer sur la vague » consiste à acheter chaque année la catégorie d’actifs la plus performante de l’année précédente. La stratégie de portefeuille équilibré consiste à maintenir une répartition 60-40 entre les actions américaines à grande capitalisation et les obligations américaines globales. Catégories d’actifs comprises dans l’analyse : liquidités (indice Bloomberg 1-3 Month U.S. Treasury Bill), actions internationales des marchés développés (indice MSCI EAFE), actions des marchés émergents (Indice MSCI Emerging Markets), obligations étrangères (indice Bloomberg Global Aggregate), marchandises mondiales (S&P GSCI), or (LBMA Gold), FPI d’actions américaines (FTSE USA FPI), obligations américaines à rendement élevé (indice Bloomberg U.S. Corporate High Yield), obligations américaines globales (indice Bloomberg U.S. Aggregate), actions américaines à grande capitalisation (indice S&P 500), actions américaines à petite capitalisation (Russell 2000), obligations municipales imposables américaines (indice Bloomberg Taxable Municipal Bond). En USD.

6. Ce que les investisseurs devraient retenir


« Pour l’année à venir, les risques sont clairs : l’inflation est en hausse, les banques centrales vont probablement relever leurs taux et la croissance ralentit, déclare M. Lovelace. Mais je suis optimiste face à un environnement qui convient parfaitement à l’investissement sélectif fondé sur une recherche fondamentale ascendante. »



Rob Lovelace est vice-président du conseil et président de The Capital Group Companies, Inc. Il est également chef de la direction de Capital Research and Management Company et gestionnaire de portefeuille d’actions. Rob possède 35 ans d’expérience en matière de placement (au 31 décembre 2020), tous au sein de Capital Group. Plus tôt dans sa carrière, en tant qu’analyste de placements en actions, il a couvert les entreprises minières et métallurgiques mondiales. Il est titulaire d’un baccalauréat en économie minérale (géologie) de l’Université de Princeton. Il détient également de titre d’analyste financier agréé (CFA®).

Diana Wagner est gestionnaire de portefeuille d’actions et possède 25 ans d’expérience en matière de placement (au 31 décembre 2021). Elle est titulaire d’une MBA de la Columbia Business School et d’un baccalauréat en histoire de l’art de l’Univeristé Yale.

Mike Gitlin est chef des titres à revenu fixe chez Capital Group. Il possède 26 ans d’expérience dans le secteur des placements et travaille chez Capital Group depuis 5 ans. Il est titulaire d’un baccalauréat de l’Université Colgate.


Apprenez-en plus sur les thèmes suivants

L’indice Bloomberg U.S. Aggregate Bond représente le marché américain des obligations à taux fixe de qualité investissement. L’indice Bloomberg Global Aggregate Bond représente le marché mondial des obligations à taux fixe de qualité investissement. L’indice Bloomberg U.S. Corporate High Yield couvre l’univers de la dette à taux fixe qui n’est pas de qualité investissement. L’indice Bloomberg 1-3 Month U.S. Treasury Bill est conçu pour mesurer le rendement des obligations publiques du Trésor américain dont l’échéance restante est supérieure ou égale à un mois et inférieure à trois mois. L’indice Bloomberg Taxable Municipal Bond est un indice pondéré en fonction de la valeur de marché, conçu pour représenter le marché des obligations municipales à long terme imposables et qui sont de qualité investissement.

 

L’indice FTSE USA REIT représente le marché des entreprises du secteur des fiducies de placement immobilier (FPI) basées aux États-Unis.

 

LBMA Gold Price représente les prix de référence mondiaux au comptant pour l’or non alloué livré à Londres et est administré indépendamment par ICE Benchmark Administration.

 

L’indice MSCI EAFE (Europe, Australasie, Extrême-Orient) est un indice pondéré selon la capitalisation boursière flottante, conçu pour mesurer les résultats des marchés boursiers développés, à l’exception des États-Unis et du Canada. L’indice MSCI Emerging Markets est un indice pondéré selon la capitalisation boursière flottante, conçu pour mesurer les résultats des marchés des actions sur les marchés émergents mondiaux. Il est composé de plus de 20 indices de pays développés et émergents. L’indice MSCI World est un indice pondéré selon la capitalisation boursière flottante, conçu pour mesurer les résultats boursiers des marchés développés.

 

L’indice Russell 2000 mesure le rendement de 2 000 actions à faible capitalisation.

 

L’indice composé Standard & Poor’s 500 est un indice pondéré en fonction de la capitalisation boursière, fondé sur les résultats d’environ 500 actions ordinaires détenues par un grand nombre d’actionnaires.

 

L’indice S&P GSCI est un indice général du marché mondial des matières premières qui est pondéré en fonction de la production.

 

Source : Morningstar, Inc. © 2022 Tous droits réservés. Les renseignements contenus dans le présent document : 1) sont la propriété de Morningstar ou de ses fournisseurs de contenu; 2) ne peuvent être ni copiés ni distribués; 3) ne doivent pas être considérés comme des conseils de placement offerts par Morningstar; et 4) sont donnés sans garantie quant à leur exactitude, leur exhaustivité ou leur actualité. Ni Morningstar ni ses fournisseurs de contenu ne peuvent être tenus responsables des dommages ou pertes découlant des renseignements qu’il contient. Les rendements passés ne sont pas garants des rendements futurs.

Les placements dans un fonds commun de placement peuvent donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres charges. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire.

À moins d’indication contraire, les professionnels en placement mentionnés ne gèrent pas les fonds communs de placement canadiens de Capital Group.

Les mentions d’entreprises ou de titres en particulier, le cas échéant, sont indiquées à titre d’information ou d’exemple seulement et ne doivent pas être interprétées comme étant validées par Capital Group. Les points de vue exprimés sur une entreprise, un titre, une industrie ou un secteur du marché en particulier ne doivent pas être interprétés comme une indication d’intention d’achat ou de vente d’un fonds d’investissement ou de titres détenus par un fonds d’investissement. Ces points de vue ne doivent pas être considérés comme des conseils de placement ni des recommandations d’achat ou de vente.

Les déclarations attribuées à une personne représentent les opinions de cette personne à la date de publication et ne reflètent pas nécessairement les opinions de Capital Group ou de ses sociétés affiliées. Les présents renseignements visent à mettre en évidence certaines questions. Ils ne doivent pas être considérés comme exhaustifs ni comme constituant des conseils. Les renseignements fournis sont présentés à titre indicatif uniquement et ne visent pas à fournir des conseils sur le plan fiscal, juridique ou financier. Nous déclinons toute responsabilité à l’égard d’informations inexactes, tardives ou incomplètes, ainsi qu’à toute décision prise en fonction de ces informations. Les renseignements contenus dans les présentes ont été fournis sans vérification et peuvent faire l’objet de modifications. Les fonds Capital Group sont offerts au Canada par l’intermédiaire de courtiers inscrits. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter votre conseiller financier ou votre conseiller fiscal.

Les énoncés prospectifs ne garantissent aucunement les rendements futurs, et les événements et les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs des présentes. Les lecteurs sont encouragés à examiner attentivement ces facteurs et d’autres avant de prendre une quelconque décision de placement, et il leur est vivement conseillé de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs.

L’indice composé S&P 500 (l’« indice ») est un produit de S&P Dow Jones Indices LLC ou des membres de son groupe, dont l’utilisation a été concédée sous licence à Capital Group. © 2022 S&P Dow Jones Indices LLC, une division de S&P Global, ou des membres de son groupe. Tous droits réservés. La redistribution ou la reproduction, en partie ou en totalité, sont interdites sans l’autorisation écrite de S&P Dow Jones Indices LLP.

Source FTSE : London Stock Exchange Group plc et les entreprises du groupe (collectivement, le « groupe LSE »). © Groupe LSE 2022. FTSE Russell est une appellation commerciale de certaines entreprises du groupe LSE. « FTSE® » est une marque de commerce des entreprises membres du groupe LSE concernées, utilisée sous licence par toute autre entreprise membre du groupe LSE. Tous les droits à l’égard des indices FTSE Russell ou de leurs données sont acquis auprès de l’entreprise membre du groupe LSE concernée à qui appartiennent les indices ou les données. Ni le groupe LSE ni ses concédants de licence n’acceptent de responsabilité pour les erreurs ou les omissions dans les indices ou les données, et aucune partie ne peut se fier aux indices ou aux données de la présente communication. Aucune autre publication des données du groupe LSE n’est permise sans le consentement écrit de l’entreprise membre du groupe LSE concernée. Le contenu de la présente communication n’est pas promu, parrainé ou endossé par le groupe LSE. L’indice n’est pas géré et il est impossible d’y investir directement.

BLOOMBERG® est une marque de commerce et une marque de service de Bloomberg Finance L.P. (collectivement dénommée « Bloomberg » avec ses entreprises affiliées). Bloomberg ou ses concédants de licence détiennent tous les droits patrimoniaux sur les indices Bloomberg. Ni Bloomberg ni ses concédants de licence n’approuvent le présent document ni ne garantissent l’exactitude ou l’exhaustivité des renseignements qu’il contient et, dans toute la mesure où cela est permis par la loi, aucune de ces parties ne saurait être tenue responsable des préjudices ou dommages pouvant en découler. Les investisseurs ne peuvent pas investir directement dans un indice.

MSCI n’approuve, ne revoit ou ne produit pas les rapports publiés sur ce site, ne donne aucune garantie explicite ou implicite, ne fait aucune déclaration ni ne peut être tenue responsable quant aux données présentées. Vous ne pouvez ni redistribuer les données de MSCI ni les utiliser comme base pour d’autres indices ou produits de placement.

Capital Group estime que les logiciels et l’information de FactSet sont fiables. Toutefois, Capital Group ne sera pas tenue responsable des inexactitudes, des renseignements incomplets ou de la mise à jour de l’information par FactSet. Les renseignements fournis dans ce rapport ont pour but de vous fournir un compte rendu approximatif des caractéristiques du fonds et du gestionnaire à la date indiquée. Cette information n’est pas indicative des décisions d’investissement futures et n’est pas utilisée dans le cadre de notre processus de décision d’investissement.

Les indices ne sont pas gérés et il est impossible d’y investir directement. Les rendements représentent la performance passée et ne garantissent aucunement les rendements futurs; ils ne représentent pas un placement précis.

Toutes les marques de commerce de Capital Group appartiennent à The Capital Group Companies, Inc., ou à une société affiliée située au Canada, aux États-Unis ou dans d’autres pays. Tous les autres noms de sociétés mentionnés sont la propriété de leurs sociétés respectives.

Les fonds Capital Group et Gestion d'actifs Capital International (Canada), Inc. font partie de Capital Group, un gestionnaire de placements d’envergure mondiale qui a été créé en 1931 à Los Angeles, en Californie. Capital Group gère des actions par l’intermédiaire de trois groupes de placement. Ces groupes prennent des décisions relatives aux placements et aux votes par procuration de façon indépendante. Des professionnels en placements à revenu fixe fournissent à l’ensemble de Capital Group des services de recherche et de gestion des placements en titres à revenu fixe; par contre, dans le cas des titres présentant les caractéristiques des actions, ils agissent uniquement pour le compte de l’un des trois groupes de placement en actions.

Les fonds Capital Group sur ce site Web sont offerts uniquement aux résidents canadiens.