Select your location

Who are you ?

Select another location

Wer bist du ?

Wählen Sie einen anderen Ort

Qui êtes vous ?

Sélectionnez un autre emplacement

Qui êtes vous ?

Sélectionnez un autre emplacement

Qui êtes vous ?

Sélectionnez un autre emplacement

Wer bist du ?

Wählen Sie einen anderen Ort

Wer bist du ?

Wählen Sie einen anderen Ort

Qui êtes vous ?

Sélectionnez un autre emplacement

Wer bist du ?

Wählen Sie einen anderen Ort

Qui êtes vous ?

Sélectionnez un autre emplacement

Who are you ?

Select another location

Who are you ?

RETIREMENT PLAN INVESTOR

Use your plan ID (available on your account statement) to determine which employer-sponsored retirement plan website to use:

IF YOUR PLAN ID BEGINS WITH IRK, BRK, 1 OR 2

Visit americanfunds.com/retire

IF YOUR PLAN ID BEGINS WITH 34 OR 135

Visit myretirement.americanfunds.com

Categories
États-Unis
Perspectives du marché américain : attendez-vous à une croissance solide et à une inflation tenace
Darrell Spence
Économiste
Diana Wagner
Gestionnaire de portefeuille d’actions
Chris Buchbinder
Gestionnaire de portefeuille d’actions
PRINCIPAUX POINTS À RETENIR
  • L’économie américaine reste sur une trajectoire solide, avec une croissance attendue dans une fourchette de 2,5 % à 3,0 %.
  • Compte tenu de la persistance des pressions inflationnistes, les investisseurs devraient s’intéresser aux entreprises qui ont un pouvoir de fixation des prix et ont démontré leur capacité d’accroître leurs dividendes.
  • Préparez-vous à la volatilité du marché découlant des variants de la COVID-19 et des élections de mi-mandat aux États-Unis.

L’économie américaine retrouve sa vigueur et semble être sur la voie d’une croissance solide en 2022, ce qui devrait être une nouvelle encourageante pour les marchés financiers américains.


Pourtant, d’après Darrell Spence, économiste de Capital Group, il faut pardonner aux investisseurs leur scepticisme quant à l’année à venir.


« Nous sommes suffisamment avancés dans la pandémie pour que l’économie ne soit pas en détresse, déclare M. Spence, mais la COVID-19 et la réponse à celle-ci ont créé plusieurs distorsions dans les chaînes d’approvisionnement mondiales, les marchés du travail, les secteurs et même la politique. »


Il s’attend à ce que la croissance économique américaine soit solide, mais qu’elle ralentisse en 2022, dans une fourchette de 2,5 % à 3,0 %, car l’économie doit faire face à la réduction des mesures de relance et aux vents contraires inflationnistes. Bien que l’arrêt complet de l’activité économique soit probablement derrière nous, les nouveaux variants de la COVID-19, comme Omicron, et d’autres surprises pourraient freiner davantage la croissance.


« La situation revient à la normale, mais comme aucun de nous n’a vécu cela auparavant, il reste encore des questions », ajoute M. Spence.


L’économie surmontera-t-elle les pressions inflationnistes?


L’inflation est sans doute le sujet qui préoccupe le plus les investisseurs, qui se demandent jusqu’où elle pourrait augmenter et pendant combien de temps.


Ni les investisseurs ni les responsables de la Réserve fédérale américaine n’ont eu à faire face à une inflation significative au cours des trois dernières décennies. Cette situation a changé l’été dernier.


« À la croisée de la demande induite par les mesures de relance et de l’offre restreinte par la COVID-19, des distorsions ont été créées dans l’économie qui ont alimenté une hausse rapide des prix partout où il y avait des goulots d’étranglement », explique M. Spence.


Les responsables de la Fed ont maintenu que les niveaux élevés d’inflation aux États-Unis sont transitoires et que les prix devraient diminuer une fois ces distorsions corrigées. Cependant, M. Spence s’attend à ce que les niveaux d’inflation restent élevés tout au long de 2022.


« Je doute que ces changements soient des changements fondamentaux de la capacité de production de l’économie. Je m’attends donc à une modération de l’inflation. Cela dit, il faudra peut-être plus de temps que ne le prévoient les responsables de la Fed pour que l’offre et la demande se rééquilibrent. »


Les actions et les obligations américaines se sont bien comportées en période d’inflation

The image shows the average annual returns in USD for U.S. equity and fixed income at different inflation levels from 1970 to 2021. Returns for each level of inflation are as follows. For inflation below 0%: U.S. equity –6.5% and U.S. fixed income 6.8%. For 0%–2% inflation: U.S. equity 11.7% and U.S. fixed income 5.0%. For 2%–3% inflation: U.S. equity 14.2% and U.S. fixed income 4.2%. For 3%–4% inflation: U.S. equity 10.8% and U.S. fixed income 6.6%. For 4%–6% inflation: U.S. equity 8.8% and U.S. fixed income 4.3%. For 6% inflation or above: U.S. equity –4.1% and U.S. fixed income –4.3%.

Sources : Capital Group, Bloomberg Index Services Ltd, Morningstar, Standard & Poor’s. Au 30 nov. 2021. Tous les rendements sont des rendements réels corrigés en fonction de l’inflation et sont exprimés en USD. Les rendements des actions américaines sont représentés par l’indice composé Standard & Poor’s 500. Les titres à revenu fixe américains sont représentés par l’indice Ibbotson Associates SBBI U.S. Intermediate-Term Government Bond du 1er janv. 1970 au 12 déc. 1975 et par l’indice Bloomberg U.S. Aggregate Bond du 1er janv. 1976 au 31 déc. 2021. Les taux d’inflation sont définis par les rendements de l’indice Ibbotson Associates SBBI U.S. Inflation sur une période mobile de douze mois.

Les investisseurs préoccupés par l’effet néfaste de l’inflation sur leurs portefeuilles devraient réfléchir à ce qui suit : même en période d’inflation élevée, les actions et les obligations ont généralement dégagé des rendements solides. C’est surtout aux extrêmes, soit lorsque l’inflation dépasse 6 % ou lorsqu’elle est négative, que les actifs financiers ont eu tendance à éprouver des difficultés.


Qui plus est, une certaine inflation peut être bénéfique pour les entreprises, telles que les banques et les entreprises liées aux matières premières, qui ont été malmenées dans un contexte de faible inflation et de taux d’intérêt bas.


Le pouvoir de fixation des prix peut aider les entreprises à faire face à l’inflation


L’inflation est particulièrement inquiétante, car elle peut éroder les bénéfices des entreprises et, en fin de compte, les rendements des investisseurs.


Pour atténuer son incidence, les investisseurs peuvent envisager d’investir dans des entreprises qui détiennent un pouvoir de fixation des prix. Le pouvoir de fixation des prix peut contribuer à protéger les marges bénéficiaires d’une entreprise en répercutant la hausse des coûts sur les clients.                       


« Je ne suis pas prête à croire que nous nous dirigeons vers une période d’inflation soutenue », dit Diana Wagner, gestionnaire de portefeuille d’actions. « Je crois toutefois que la hausse des coûts va perdurer dans les mois à venir, ce qui en fait le plus grand risque auquel les investisseurs devront faire face en 2022. C’est pourquoi je me concentre autant sur le repérage d’entreprises ayant un pouvoir de fixation des prix. »


Prenez Netflix. Le succès des séries comme « Le Jeu du calmar » (Squid Game) et une demande apparemment insatiable des spectateurs ont permis au géant de la diffusion en continu d’augmenter les frais d’abonnement quatre fois aux États-Unis au cours des dix dernières années.


Des marges élevées et stables peuvent être le signe d’un pouvoir de fixation des prix. Les entreprises susceptibles d’exercer un pouvoir de fixation des prix sont notamment les entreprises de consommation bénéficiant d’une forte reconnaissance de la marque, comme les fabricants de boissons Keurig, Dr Pepper et Coca-Cola; les entreprises des secteurs bénéficiant d’une dynamique favorable de l’offre et de la demande, comme les fabricants de semi-conducteurs et d’équipements pour puces électroniques TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Company) et ASML; et les entreprises qui fournissent des services essentiels, comme les géants de la santé Pfizer et UnitedHealth Group.


Le pouvoir de fixation des prix aide les entreprises à faire face à l’inflation

The scatter gram plots a range of industries by their average gross profit margins for the five years ended September 30, 2021, and for standard deviation of gross margins for the same period. Standard deviation measures how varied or consistent the gross margins have been over the five years. Relatively high and consistent gross margins can be an indicator of pricing power. Among the industries identified as having such characteristics are pharmaceutical/biotech, beverages, semiconductors, household products, apparel and luxury goods, and media.

Sources : Capital Group, FactSet, MSCI. Reflète certaines industries au sein de l’indice MSCI World. La moyenne et l’écart-type des marges brutes sont calculés pour la période de cinq ans se terminant le 30 septembre 2021. La marge brute moyenne correspond aux ventes nettes moins le coût des marchandises vendues et est indiquée en pourcentage des ventes nettes. L’écart-type est une mesure courante de la volatilité absolue qui illustre la variation des rendements par rapport à la moyenne au fil du temps. Un nombre inférieur indique une volatilité plus faible. Exprimé en USD.

Les actions ne sont pas non plus bon marché. La sélectivité est donc essentielle.


Les biens de consommation ne sont pas les seuls à sembler chers. Grâce aux faibles taux d’intérêt, à la politique accommodante des banques centrales et à la réouverture des économies, la plupart des catégories d’actions et d’obligations ont vu leur prix grimper.


Les marchés boursiers américains ont été généralement solides dans la période post-pandémique, grâce notamment à la solidité des bénéfices des entreprises. Cela étant dit, les ratios cours-bénéfices, qui permettent de mesurer le coût des actions, ont été supérieurs à leurs moyennes historiques.


C’est pourquoi il est plus important que jamais de sélectionner et de diversifier soigneusement les titres au sein d’un portefeuille.


« Nous avons vu un éventail de titres (des actions numériques à croissance rapide aux actions de la vieille économie liées à la reprise cyclique) devenir plus chers au cours de la dernière année », déclare Chris Buchbinder, l’un des gestionnaires de portefeuille du Fonds Capital Group actions américainesMC  (Canada).


« Compte tenu du niveau d’incertitude auquel nous sommes confrontés aujourd’hui, je cherche le juste équilibre dans mes portefeuilles, en m’exposant aux entreprises ayant un potentiel de croissance à long terme, comme certains géants du commerce électronique, de la diffusion et des paiements numériques; aux entreprises qui peuvent encore participer à la reprise cyclique, comme les fabricants de moteurs d’avion; et à celles qui ont une croissance séculaire et des composantes cycliques, comme le constructeur automobile General Motors, dont la division Cruise est un leader dans la technologie de conduite autonome. »


Les dividendes font un retour en force


L’univers des actions à dividendes est l’un des domaines positifs potentiels pour les investisseurs en 2022.


Après des réductions et des suspensions record des dividendes pendant la pandémie, les entreprises rétablissent le versement de dividendes, et certaines qui ont un capital excédentaire déclarent des dividendes de rattrapage.


« Aujourd’hui, je ne manque pas d’occasions d’investir dans des entreprises qui rétablissent et même augmentent leurs versements de dividendes, déclare Diana Wagner. Grâce à leurs marges bénéficiaires récemment proches des niveaux record, les entreprises sont en mesure d’augmenter leurs dividendes malgré les pressions inflationnistes. »


À l’évidence, toutes les opportunités ne se valent pas. Diana Wagner ne se concentre pas sur les entreprises aux rendements les plus élevés, mais sur celles dont les bénéfices sous-jacents sont en forte croissance et qui ont démontré leur capacité et leur engagement à augmenter leurs dividendes au fil du temps. Prenons l’exemple des fabricants de semi-conducteurs comme Broadcom, qui a augmenté son dividende annuel au cours de chacune des cinq dernières années. Même pendant la pandémie, l’entreprise a augmenté son dividende de plus de 11 %, soutenue par une rentabilité record. Historiquement, les entreprises qui versent des dividendes croissants ont tendance à générer des rendements supérieurs à ceux des autres stratégies de dividendes, tout en suivant relativement bien l’évolution du marché en général.


On trouve des entreprises qui versent des dividendes importants et croissants dans de nombreux secteurs aux États-Unis, notamment des prestataires de services de santé comme UnitedHealth Group et des conglomérats de télécommunications comme Comcast.


Les élections de mi-mandat sont susceptibles d’agiter les marchés


Les élections de mi-mandat en novembre peuvent sembler bien lointaines, mais les investisseurs devraient probablement y être attentifs. De manière générale, les élections ont peu d’influence sur l’orientation à long terme des marchés, mais elles ont tendance à provoquer une certaine volatilité au cours des années d’élection.


« Je ne pense pas que cette année sera différente, dit Chris Buchbinder. Je ne m’attends pas à ce que le résultat ait une incidence importante sur les résultats d’investissement dans un sens ou dans l’autre. Mais l’année pourrait ne pas être sans heurts, et les investisseurs devraient se préparer à une volatilité accrue à court terme. »


En effet, une analyse de plus de 90 ans de rendements boursiers révèle que les actions ont tendance à afficher des rendements moyens plus faibles et une volatilité plus élevée pendant les premiers mois des années où sont prévues des élections de mi-mandat. À mesure que les résultats aux urnes deviennent plus prévisibles, ce phénomène s’inverse souvent et les marchés ont tendance à retrouver leur trajectoire haussière habituelle. Il ne s’agit toutefois que de moyennes, et les investisseurs ne doivent pas essayer d’anticiper un point d’entrée sur le marché.


Préparez-vous à une certaine volatilité en cette année d’élections américaines de mi-mandat

Chart shows returns history in USD. In midterm election years, the points on the line generally stay within a range of 0% and 2% until around October, when they start to rise for the remainder of the year. In all other years, the points on the line increase steadily through most of the year.

Sources : Capital Group, RIMES, Standard & Poor’s. Le graphique présente la trajectoire moyenne des rendements des actions au cours des années d’élections de mi-mandat par rapport aux années sans élections de mi-mandat. Chaque point sur les lignes représente le rendement moyen depuis le début de l’année à partir de ce mois et de ce jour précis, et est calculé en utilisant les rendements quotidiens des prix en USD du 1er janv. 2021 au 31 oct. 2021.

La conclusion pour les investisseurs : maintenez l’équilibre


Face à une longue liste de préoccupations, dont le ralentissement de la croissance et la hausse de l’inflation, de nombreux investisseurs peuvent se demander s’ils ne devraient pas mettre leurs liquidités de côté en 2022. Détenir beaucoup de liquidités a toujours été un frein aux rendements globaux des portefeuilles, ce qui pourrait avoir une incidence particulière aujourd’hui, puisque les rendements réels des liquidités sont négatifs.


Les investisseurs devraient plutôt envisager de maintenir un portefeuille équilibré et bien diversifié comme celui du graphique ci-dessous.


Le graphique illustre un scénario hypothétique représentant trois types d’investisseurs. Chaque année, un investisseur à la recherche d’une stratégie dynamique achète la catégorie d’actifs ayant obtenu le meilleur rendement l’année précédente. L’investisseur qui recherche la valeur achète la catégorie d’actifs qui rapporte le moins. Le troisième investisseur s’en tient à un équilibre 60-40 entre des portefeuilles diversifiés d’actions et d’obligations et procède à un rééquilibrage en fin d’année. Au cours de presque toutes les périodes de détention pluriannuelles des 20 dernières années, le portefeuille équilibré a surpassé les deux autres, souvent avec une marge importante.


Les portefeuilles équilibrés auraient dépassé les autres stratégies au cours des 20 dernières années

The chart shows the cumulative total returns in USD of three hypothetical portfolios from January 1, 2009, through October 31, 2021. Total cumulative returns for the three strategies were as follows: Balanced, 230%; Ride the wave, 77%; Buy the dip, 61%.

Sources : Capital Group, Bloomberg Index Services Ltd, FTSE Russell, ICE Benchmark Administration Ltd, MSCI, Refinitiv Datastream, Standard & Poor's. Au 31 oct. 2021. La stratégie « Acheter dans le creux » consiste à acheter chaque année la catégorie d'actifs la moins performante de l'année précédente; la stratégie « Surfer la vague » consiste à acheter chaque année la catégorie d'actifs la plus performante de l'année précédente; la stratégie « Portefeuille équilibré » consiste à maintenir une répartition 60-40 entre les actions américaines à grande capitalisation et les obligations américaines globales. Catégories d'actifs incluses dans l'analyse : liquidités (indice Bloomberg 1-3 Month U.S. Treasury Bill), actions internationales des marchés développées (indice MSCI EAFE), actions des marchés émergents (indice MSCI Emerging Markets), obligations étrangères (indice Bloomberg Global Aggregate), matières premières mondiales (indice S&P GSCI), or (indice LBMA Gold), FPI d'actions américaines (indice FTSE USA REIT), obligations américaines à rendement élevé (indice Bloomberg U.S. Corporate High Yield), obligations américaines globales (indice Bloomberg U.S. Aggregate), actions américaines à grande capitalisation (indice S&P 500), actions américaines à petite capitalisation (indice Russell 2000), obligations municipales imposables américaines (indice Bloomberg Taxable Municipal Bond). En USD.

Il pourrait être judicieux pour les investisseurs d’envisager la répartition de leurs portefeuilles d’actions avec une combinaison d’entreprises de croissance éprouvées, d’actions qui ont régulièrement augmenté leurs dividendes et d’entreprises qui peuvent maintenir leur pouvoir de fixation des prix.


« Avec la hausse de l’inflation et d’autres incertitudes à l’horizon, je suis convaincue qu’un portefeuille actif composé d’entreprises de choix qui présentent un fort pouvoir de fixation des prix peut aider les investisseurs à prospérer dans les années à venir », déclare Diana Wagner.



Darrell R. Spence est économiste et possède 28 ans d’expérience dans le secteur (au 31 décembre 2020). Il est titulaire d’un baccalauréat en économie de l’Occidental College. Il détient également le titre d’analyste financier agréé (CFA®) et est membre de la National Association for Business Economics.

Diana Wagner est gestionnaire de portefeuille d’actions et possède 25 ans d’expérience en matière de placement (au 31 décembre 2021). Elle est titulaire d’une MBA de la Columbia Business School et d’un baccalauréat en histoire de l’art de l’Université de Yale.

Chris Buchbinder est gestionnaire de portefeuille d’actions et possède 26 ans d’expérience en matière de placement (au 31 décembre 2021). Il est titulaire d’un baccalauréat en économie et d’un baccalauréat en relations internationales de l’Université Brown.


Apprenez-en plus sur les thèmes suivants

L’indice Bloomberg U.S. Aggregate Bond représente le marché américain des obligations à taux fixe de qualité investissement. L’indice Bloomberg Global Aggregate Bond représente le marché mondial des obligations à taux fixe de qualité investissement. L’indice Bloomberg U.S. Corporate High Yield couvre l’univers de la dette à taux fixe qui n’est pas de qualité investissement. L’indice Bloomberg 1-3 Month U.S. Treasury Bill est conçu pour mesurer le rendement des obligations publiques du Trésor américain dont l’échéance restante est supérieure ou égale à un mois et inférieure à trois mois. L’indice Bloomberg Taxable Municipal Bond est un indice pondéré en fonction de la valeur de marché, conçu pour représenter le marché des obligations municipales à long terme imposables et qui sont de qualité investissement.

 

L’indice FTSE USA REIT représente le marché des entreprises du secteur des fiducies de placement immobilier (FPI) basées aux États-Unis.

 

L’indice Ibbotson Associates SBBI U.S. Intermediate-Term Government Bond est une mesure du marché des obligations gouvernementales américaines. L’indice Ibbotson Associates SBBI U.S. Inflation est une mesure de l’évolution moyenne dans le temps des prix payés par les consommateurs urbains pour un panier de biens et de services de consommation.

 

LBMA Gold Price représente les prix de référence mondiaux au comptant pour l’or non alloué livré à Londres et est administré indépendamment par ICE Benchmark Administration.

 

L’indice MSCI EAFE (Europe, Australasie, Extrême-Orient) est un indice pondéré selon la capitalisation boursière flottante, conçu pour mesurer les résultats des marchés boursiers développés, à l’exception des États-Unis et du Canada. L’indice MSCI Emerging Markets capte la représentation des grandes et moyennes capitalisations dans 27 pays des marchés émergents. L’indice MSCI World est un indice pondéré selon la capitalisation boursière flottante, conçu pour mesurer les résultats boursiers des marchés développés. L’indice est composé de plus de 20 indices de pays de marchés développés, dont les États-Unis.

 

L’indice Russell 2000 mesure le rendement de 2 000 actions à faible capitalisation.

 

L’indice composé Standard & Poor’s 500 est un indice pondéré en fonction de la capitalisation boursière, fondé sur les résultats d’environ 500 actions ordinaires détenues par un grand nombre d’actionnaires.

 

L’indice S&P GSCI est un indice général du marché mondial des matières premières qui est pondéré en fonction de la production.

Les placements dans un fonds commun de placement peuvent donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres charges. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire.

À moins d’indication contraire, les professionnels en placement mentionnés ne gèrent pas les fonds communs de placement canadiens de Capital Group.

Les mentions d’entreprises ou de titres en particulier, le cas échéant, sont indiquées à titre d’information ou d’exemple seulement et ne doivent pas être interprétées comme étant validées par Capital Group. Les points de vue exprimés sur une entreprise, un titre, une industrie ou un secteur du marché en particulier ne doivent pas être interprétés comme une indication d’intention d’achat ou de vente d’un fonds d’investissement ou de titres détenus par un fonds d’investissement. Ces points de vue ne doivent pas être considérés comme des conseils de placement ni des recommandations d’achat ou de vente.

Les déclarations attribuées à une personne représentent les opinions de cette personne à la date de publication et ne reflètent pas nécessairement les opinions de Capital Group ou de ses sociétés affiliées. Les présents renseignements visent à mettre en évidence certaines questions. Ils ne doivent pas être considérés comme exhaustifs ni comme constituant des conseils. Les renseignements fournis sont présentés à titre indicatif uniquement et ne visent pas à fournir des conseils sur le plan fiscal, juridique ou financier. Nous déclinons toute responsabilité à l’égard d’informations inexactes, tardives ou incomplètes, ainsi qu’à toute décision prise en fonction de ces informations. Les renseignements contenus dans les présentes ont été fournis sans vérification et peuvent faire l’objet de modifications. Les fonds Capital Group sont offerts au Canada par l’intermédiaire de courtiers inscrits. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter votre conseiller financier ou votre conseiller fiscal.

Les énoncés prospectifs ne garantissent aucunement les rendements futurs, et les événements et les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs des présentes. Les lecteurs sont encouragés à examiner attentivement ces facteurs et d’autres avant de prendre une quelconque décision de placement, et il leur est vivement conseillé de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs.

L’indice composé S&P 500 (l’« indice ») est un produit de S&P Dow Jones Indices LLC ou des membres de son groupe, dont l’utilisation a été concédée sous licence à Capital Group. © 2022 S&P Dow Jones Indices LLC, une division de S&P Global, ou des membres de son groupe. Tous droits réservés. La redistribution ou la reproduction, en partie ou en totalité, sont interdites sans l’autorisation écrite de S&P Dow Jones Indices LLP.

Source FTSE : London Stock Exchange Group plc et les entreprises du groupe (collectivement, le « groupe LSE »). © Groupe LSE 2022. FTSE Russell est une appellation commerciale de certaines entreprises du groupe LSE. « FTSE® » est une marque de commerce des entreprises membres du groupe LSE concernées, utilisée sous licence par toute autre entreprise membre du groupe LSE. Tous les droits à l’égard des indices FTSE Russell ou de leurs données sont acquis auprès de l’entreprise membre du groupe LSE concernée à qui appartiennent les indices ou les données. Ni le groupe LSE ni ses concédants de licence n’acceptent de responsabilité pour les erreurs ou les omissions dans les indices ou les données, et aucune partie ne peut se fier aux indices ou aux données de la présente communication. Aucune autre publication des données du groupe LSE n’est permise sans le consentement écrit de l’entreprise membre du groupe LSE concernée. Le contenu de la présente communication n’est pas promu, parrainé ou endossé par le groupe LSE. L’indice n’est pas géré et il est impossible d’y investir directement.

BLOOMBERG® est une marque de commerce et une marque de service de Bloomberg Finance L.P. (collectivement dénommée « Bloomberg » avec ses entreprises affiliées). Bloomberg ou ses concédants de licence détiennent tous les droits patrimoniaux sur les indices Bloomberg. Ni Bloomberg ni ses concédants de licence n’approuvent le présent document ni ne garantissent l’exactitude ou l’exhaustivité des renseignements qu’il contient et, dans toute la mesure où cela est permis par la loi, aucune de ces parties ne saurait être tenue responsable des préjudices ou dommages pouvant en découler. Les investisseurs ne peuvent pas investir directement dans un indice.

MSCI n’approuve, ne revoit ou ne produit pas les rapports publiés sur ce site, ne donne aucune garantie explicite ou implicite, ne fait aucune déclaration ni ne peut être tenue responsable quant aux données présentées. Vous ne pouvez ni redistribuer les données de MSCI ni les utiliser comme base pour d’autres indices ou produits de placement.

Capital Group estime que les logiciels et l’information de FactSet sont fiables. Toutefois, Capital Group ne sera pas tenue responsable des inexactitudes, des renseignements incomplets ou de la mise à jour de l’information par FactSet. Les renseignements fournis dans ce rapport ont pour but de vous fournir un compte rendu approximatif des caractéristiques du fonds et du gestionnaire à la date indiquée. Cette information n’est pas indicative des décisions d’investissement futures et n’est pas utilisée dans le cadre de notre processus de décision d’investissement.

Les indices ne sont pas gérés et il est impossible d’y investir directement. Les rendements représentent la performance passée et ne garantissent aucunement les rendements futurs; ils ne représentent pas un placement précis.

Toutes les marques de commerce de Capital Group appartiennent à The Capital Group Companies, Inc., ou à une société affiliée située au Canada, aux États-Unis ou dans d’autres pays. Tous les autres noms de sociétés mentionnés sont la propriété de leurs sociétés respectives.

Les fonds Capital Group et Gestion d'actifs Capital International (Canada), Inc. font partie de Capital Group, un gestionnaire de placements d’envergure mondiale qui a été créé en 1931 à Los Angeles, en Californie. Capital Group gère des actions par l’intermédiaire de trois groupes de placement. Ces groupes prennent des décisions relatives aux placements et aux votes par procuration de façon indépendante. Des professionnels en placements à revenu fixe fournissent à l’ensemble de Capital Group des services de recherche et de gestion des placements en titres à revenu fixe; par contre, dans le cas des titres présentant les caractéristiques des actions, ils agissent uniquement pour le compte de l’un des trois groupes de placement en actions.

Les fonds Capital Group sur ce site Web sont offerts uniquement aux résidents canadiens.